Vous êtes ici : Accueil / Accueil

Introduction

Découvrir les arts et loisirs
Dossier | Le reggae

Voici une sélection d'artistes de reggae moins célèbres que leur figure tutélaire, l'immense Bob Marley, mais qui tous méritent, si vous aimez le reggae, que vous y jetiez une oreille. Ils sont d'hier ou d'aujourd'hui, de Jamaïque ou d'ailleurs, et sont la preuve même que le reggae est une musique intemporelle et planétaire.

Vous trouverez des albums de tous ces chanteurs dans les bacs du pôle musique arts cinéma.

Sélection d'Artistes de Reggae

abyssinians.jpgThe Abyssinians

The Abyssinians est un trio vocal formé en 1968 par les frères Donald et Linford Manning et Bernard Collins. Leur nom restera moins connu que leur titre le plus populaire, l'emblématique "Satta Massagana" souvent considéré comme l’hymne national du reggae. Il a été enregistré en 1969 dans le célèbre Studio One de Clement Coxson Dodd, l’un des plus grands producteurs de reggae de tous les temps. Dans ce single en langue éthiopienne, l'amharic, les Abyssinians remercient Dieu et crient les rêves brisés de l’Afrique. Mais malgré un second gros tube "Declaration of rights" les mésententes du groupe, portant entre autre sur les royalties de Satta Magassana, auront pour conséquence une carrière chaotique.



boothe.jpgBoothe Ken

Né en 1948 à Kingston, Ken Boothe débute sa carrière de chanteur par des reprises de standards de soul américains. Grand crooner il brille autant en studio que sur scène et ce depuis plus de quarante ans. Étoile du rocksteady, il a traversé avec brio toute l'histoire du reggae, du ska, au rythm’n blues en passant par le rocksteady pour enfin flirter avec l’early reggae. Il emballe encore les foules à Kingston ou ailleurs, toutes générations confondues, comme le montre l'album "Live in Paris" qui restitue sa performance au Cabaret Sauvage à Paris en septembre 2005 devant un public de fans.



barrington_levy.jpgBarrington Levy

Barrington Levy, né en 1964 à Kingston, est une légende du roots reggae... Très tôt il se passionne pour la musique et le chant. Ses premières influences sont Dennis Brown, les Jackson Five… En 1979, son premier album, Bounty Hunter va l'installer au rang de star du dancehall avant ses 20 ans. Après un petit passage à vide au début des années 80, le producteur Jah Screw prend sa carrière en main en produisant des morceaux plus cross-over comme Under me sensi et Here I come qui connurent un grand succès. Toujours sous la houlette de Jah Screw, une combinaison avec le rappeur Shyne le ramène en 1999 sur le devant de la scène dancehall et hip-hop.



cocoa_tea.jpgCocoa Tea

Cocoa Tea est né en 1959 en Jamaïque, à Rocky Point. De son vrai nom Calvin Scott, il apprend le chant dans la chorale de l’église de son village. Son premier single, "Searching in the Hills" ne rencontrant pas le succès escompté, il va tenter sa chance à Kingston où il décide de changer son nom pour Cocoa Tea, une boisson qu'il affectionne tout particulièrement. Après quelques albums c'est en 1991 que Cocoa Tea va avoir son plus gros succès "Riker's Island". Lors de la guerre en Irak, il compose deux titres virulents dénonçant la guerre du pétrole qui seront censurés en Jamaïque. Son dernier album, pas encore distribué en France, s'intitule Yes we can en référence au slogan de campagne du président Obama.



beckford.jpgBeckford Stanley

Superstar en Jamaïque mais inconnu en Europe, Stanley Beckford est l'un des dépositaires les plus respectés du mento, l’ancêtre rural jamaïcain du ska et du reggae. Il a commencé à le chanter dans les années cinquante et l’a finalement fait connaître bien au-delà de son île avant de disparaître prématurément, le 30 mars 2007. Il restera comme le plus fameux interprète de cette musique sensuelle, généreuse et malicieuse.



congos.jpgThe Congos

En 1976, les Congos, trois rastas venus des campagnes, enregistrent leur chef-d'œuvre : "Heart of the Congos", une des plus belles pages du reggae. Dans les choeurs, les grandes voix de la soul jamaïcaine, de Gregory Isaacs aux Heptones les accompagnent. Et aux commandes, le génie de la production Lee Scratch Perry. Depuis deux ans, Lee Perry règne en maître sur l'Arche Noire, le studio qu'il a monté à Kingston. Sur son quatre-pistes, à force de chambres d'écho, de boîtes à rythmes et de système D, il invente un son dont les recettes sont à jamais un mystère. Leur premier disque aurait dû permettre aux Congos de toucher le jackpot. Mais deux mois après sa sortie, Lee Perry met le feu à son studio. Le groupe explose en plein vol et disparaît pendant trente ans. Il faudra attendre 2005 pour les voir à nouveau réunis.



beres.jpgBeres Hammond

Beres Hammond est né à Kingston le 28 août 1955. Il est considéré comme le chanteur lover reggae par excellence, même s'il a dû attendre un grand nombre d’années avant la reconnaissance. Il fit ses débuts dans de nombreux radios crochets et devient le chanteur du groupe Zap Pow, mais ce n'est que dans les années 90 qu'il s'imposa comme un véritable crooner, spécialisé dans la chanson d’amour. Sa voix rocailleuse et rayée est d’une grande sensualité.



dubmatix.jpgDubmatix

Dubmatix, dj, producteur et musicien canadien de Toronto s'ingénie à marier le dub electro, voir la house avec le reggae le plus roots. Il réalise, écrit, produit et mixe ses albums à partir de son sous-sol, très justement nommée la crypte. Son dernier album "Renegade Rocker" est un véritable cours d'histoire du reggae qui nous régale de 40 années de culture musicale jamaïquaine avec de sacrés pointures comme invités : Sugar Minott, Alton Ellis, lLinval Thompson, Willi Williams, U-Roy...



big_youth.jpgBig Youth

Big Youth (Manley Augustus Buchanan de son vrai nom), est un chanteur DJ de reggae né le 19 avril 1949 à Kingston. Et à 60 ans, il est toujours armé de son micro. Il lui a fallu attendre longtemps, traîner souvent et écouter beaucoup (en particulier U-Roy) avant de monter sur scène et d'enregistrer ses premiers disques. Le timbre de sa voix légèrement nasillarde est assez particulier. Au gré de son inspiration, Big Youth est capable de passer d'une bordée d'onomatopées à une rafale de mots débités à toute vitesse presque sans respirer. Il aime aussi pasticher d'autres chanteurs et toasters et c'est un maître en la matière.



haut de page 3

fleche-haut.JPG

ARTISTES REGGAE 2/3

alton_ellis.jpgAlton Ellis

Alton Ellis est un chanteur jamaïcain né à Kingston le 1er septembre 1938, et décédé à Londres le 11 octobre 2008. Il est considéré en Jamaïque comme le plus grand chanteur de "soul" que le pays ait connu, jusqu’à ce que Bob Marley se révèle. Ellis commence sa carrière durant la période Ska, mais il s'est réellement imposé comme le leader resté incontesté des chanteurs de rocksteady et a réalisé ce qui est considéré comme le premier titre Rocksteady Get ready -Rock Steady.



groundation.jpgGroundation

Groundation, fondé en 1998, est un groupe américain venant de Californie porteur d'un nouveau style musical, subtil mélange entre le plus authentique reggae roots et un jazz à la fois cool et halluciné, souligné par des dubs envoûtants.

Outre cette musique aux multiples facettes, Groundation c’est aussi une voix, celle de Harrison Staffords au timbre un peu nasillard et des lyrics engagés imprégnés de mysticisme.



matisyahu.jpgMatisyahu

Matisyahu est un juif orthodoxe de New York, un loubavitch hassidique plus précisément, avec barbe et rouflaquettes, kippa et tefilin. À l'instar des rastas, il utilise sa musique pour véhiculer son message religieux. Directement inspiré par la Thora dont il prône l'application stricte, son discours a d'abord trouvé un écho dans la communauté juive, mais porté par une musique hybride mêlant rock et hip hop à une dominante reggae il a vite touché un cercle bien plus large.



irie_tippa.jpgIrie Tippa

Ce pionnier du reggae toasté qui a débuté au sein du premier sound system anglais, le légendaire Saxon Sound System, est revenu en 2007 avec un nouvel album Talk the truth. Pas de son roots, mais une voix au débit incontrôlable qui balance du high speed lyric, la spécialité de l'artiste étant le ragga hip-hop puissant, un gros son pour bouger dans le pur style dancehall.



mavado.jpgMavado

David Constantine Brooks est un enfant du ghetto,il grandit à Cassava Piece, un quartier chaud de Kingston, où il connaîtra une enfance et une jeunesse difficiles. Très vite attiré par les studios de Kingston, il devient rapidement l'artiste dancehall le plus populaire grâce à une voix unique en son genre et une écriture sans compromis. Mavado a du talent et une puissance vocale impressionnante pour cracher dans les tympans toute la violence des quartiers miséreux de la capitale jamaïcaine. Mais il rencontre de plus en plus souvent des problèmes judiciaires liés à ses lyrics jugés trop violents.



jah_cure.jpgJah Cure

Jah Cure est un jeune artiste extrêmement talentueux né en Jamaïque en 1979. En 1998 il a été condamné à 15 ans de prison pour viol et violence ce qu’il a toujours nié et contre quoi ces proches ont lutté avec obstination. Il est libéré en juillet 2007 après 8 ans derrière les barreaux. Il est sorti de prison plus célèbre qu'il n'y est entré, fort de 3 albums tous sortis pendant son incarcération et qui connurent un immense succès.



jackie_mittoo.jpgJackie Mittoo

Né en 1948, à Sainte-Ann, Jackie Mittoo est certainement l’un des claviers les plus talentueux de l’histoire de la musique jamaïquaine. Sa participation au groupe mythique les Skatalites (à l’âge de 15 ans) lui vaut la reconnaissance du public. Ses talents en font un clavier très demandé. Il participe à des groupes comme les Soul Vendors, les Soul Brothers, les Heptones, les Wailers, Ken Boothe, Marcia Griffiths… Ce fabuleux artiste, décédé trop tôt à l’âge de 52 ans, laissera derrière lui un nombre impressionnant de participations à des albums légendaires.



lyricson.jpgLyricson

De son vrai nom Soulemane Boukara, naît et grandit en Guinée où il fait ses premières classes dans un style rap ragga local. En 2001, il participe à la tournée mondiale de Manu Chao au sein du groupe baptisé pour l’occasion Radio Bemba Sound System sous le nom de Bidji. Il sort son premier opus Born 2 Go High en 2004 et en 2007 un second album nommé Keep The Faith. Actuellemnt basé à Montreuil il est l’une des voix les plus prometteuses du dancehall francophone.



mclean_bitty.jpgMclean Bitty

En 10 ans de carrière, Bitty McLean est devenu la nouvelle coqueluche reggae-roots outre-Manche. Son succès réside dans un timbre de voix aérien et touchant. Au mois de mai 2009, ce chanteur, ingénieur du son de formation, a enregistré un album de love songs tout en finesse Movin'on, avec la formation basse et batterie la plus légendaire de l'histoire du reggae, Sly & Robbie.



haut de page 2

fleche-haut.JPG

ARTISTES REGGAE 3/3

redeyes.jpgRed Eyes

Dj Red Eyes, passionné de musique depuis son enfance, compositeur et producteur depuis des années ,s'est imposé sur la scène reggae dancehall dans les années 2000. Cet artiste a décidé de concrétiser sa passion pour la musique en se lançant dans le projet "The beginning", une compilation sortie en novembre 2008. Croisement étonnant de reggae, ragga et hip hop, fruit de 2 ans de travail, cet album s'est construit au gré de rencontres avec 15 artistes différents français et internationaux.



mojah_fantan.jpgMojah Fantan

Fantan Mojah est né à Saint Elizabeth où il vécut jusqu'à l'âge de neuf ans et fit ses début musicaux à Kingston avec le Killimanjaro Sound System (qui a notamment lancé le célèbre Sizzla) sous le pseudonyme de Mad Killer. En 1997, il adhère au rastafarisme, tisse des liens avec le chanteur Capleton et décide de se donner un nom plus spirituel, ce sera Fantan Mojah, Mojah signifiant "amour" dans un dialecte africain. Une fois lancé dans le monde du reggae il enchaîne les succès, notamment en 2006 l'album Hail the King qui lui apporte la notoriété suffisante pour fonder son groupe, la Macka Tree Family.



spice_richie.jpgSpice Richie

Richie Spice est né Richie Bonner le 8 septembre 1971 à Rock Hall, Jamaïque, d'une des familles de musiciens les plus réputés de l'île. Ses trois frères sont aussi devenus des grands noms de la musique jamaïcaine, Pliers est le plus connu. Dans le courant des années 90, il part en tournée avec Chaka Demus & Pliers ainsi qu’avec Rita Marley en Europe et aux Etats-Unis. En 2004 il est élu artiste de l'année en Jamaïque. Le 14 janvier 2005 sort en France chez Nocturne son second album officiel Spice in your life, il est encensé par la critique. Aujourd’hui Richie Spice s'est imposé comme le chef de file de la génération new roots émergée au début des années 2000.



williams_willi.jpgWilliams Willi

Willi Williams est l’auteur et l’interprète d’ Armagideon time, qui devint dans les années 80 un des plus célèbres tubes reggae grâce à la tonitruante reprise qu’en firent les Clash. Mais cet artiste mérite beaucoup mieux que cette renommée indirecte. Loin d’être l’homme d’un seul tube, il a mené une carrière ininterrompue et prolifique quoique discrète, travaillant avec tous ceux qui font autorité dans le domaine, de Mickey Dread aux Wailers en passant par Sly & Robby, et s'est imposé comme un des plus grands vocalistes jamaïcains.



tu_shung_peng.jpgTu Shung Peng

Tu Shung Peng est un collectif reggae français du Sud-est parisien fondé en 1998. Il réunit 8 musiciens et un ingénieur du son, accompagnés désormais par le chanteur jamaïcain Ras Daniel Ray. Dans la grande tradition reggae, Tu Shung Peng revisite l'aire Jamaïcaine des années 1970. Il mêle ses compositions originales, teintées de l'esprit roots jamaïcain, d'influences jazz et soul.



takana_zion.jpgTakana Zion

La présence de ce rasta originaire de Conakri suffit à remplir les stades en Guinée. Il est moins célèbre en France, mais son nouvel album Rappel à l'ordre devrait asseoir sa popularité ici. Un excellent reggae africain acoustique et roots, mais virulent, servi par des mélodies à l'énergie intarissable.



warrior_king.jpgWarrior King

Warrior King, de son vrai Mark Dyer, est né à Kingston en 1979. En 2002 son magnifique album Virtuous Woman connaît un immense succès. Ses dix-sept plages accrocheuses et vibrantes l'imposent comme la nouvelle sensation du dancehall jamaïcain. Son deuxième album Hold the faith paru en 2005 baigne dans la foi rastafari. Cet artiste complet est également très impliqué dans la culture africaine et les droits de l'homme.



zion_train.jpgZion Train

Formé en 1990, Zion Train est un Sound System anglais, pionnier de la scène Dub britannique qui distille depuis quinze ans un dub aux influences variées. L'originalité de sa musique vient d'un mélange d'influences récentes et plus anciennes, avec des sonorités tout à fait hétéroclites, allant des sons analogiques vintage aux technologies de pointe en matière d'équipement audio en passant par les cuivres traditionnels.



haut de page

fleche-haut.JPG

MAM en ligne

Une compilation à découvrir

kingston.jpg

Compilation World et reggae : Il est cinq heures, Kingston s'éveille...
Tomes 1 & 2

Le batteur et producteur, Mato alias King Matos a lancé le concept : adapter des classiques de la chanson française en reggae roots dub... Il a donc invité des artistes susceptibles d'interpréter cette double culture et a mixé le tout à l'ancienne.

Le choix des textes s'est porté sur les années 80, et l'adaptation musicale a été la plus fidèle possible mixant avec talent des voix nouvelles, des cuivres enjoués, des guitares et claviers sautillants et des basses prenantes.

Le résultat est un double hommage à la chanson française pour la qualité de ses textes et au reggae pour sa pointe d'exotisme et sa créativité sonore.

La liste des interprètes ravira les amateurs d'éclectisme musical... Lorsque R.Wan chante Je suis malade, Princess Erika revisite La Vie en rose et Camille Bazbaz se demande Qui c'est celui-là...



Les docs reggae de la MAM