Vous êtes ici : Accueil / Accueil

Exposition en ligne Zoo project

Exposition en ligne
Zoo Project

Hommage - Le film - BiographieExtrait des livres

Hommage à Zoo Project

| L'oeuvre d'une vie

Photo des 9 livres consacrés à l'artiste

Connu sous le nom de Zoo Project, Bilal Berreni, dessinateur et street artiste, est mort en juillet 2013 à l’âge de 23 ans. Bilal était une personne engagée et passionnée. Il voyait les choses en grand, sans se donner de limites, et pour lui la démarche avec laquelle il menait ses projets, de façon intègre et libre, était tout aussi déterminante que le résultat.

En quelques années à peine, il a construit une œuvre foisonnante en prise directe avec le monde. On l'imagine, à travers cette œuvre, empreint de ce genre de rigueur qui ne tolère pas l'information seule. Il avait besoin de voir de ses propres yeux et de produire à partir de l'expérience, et c'est ce qui donne à son travail la puissance de l’œuvre aboutie. Il y a dans cette œuvre et dans ce foisonnement une sorte d'urgence pressentie, non pas qu'il ait eu l'intuition de ce qui allait arriver, cela on ne peut pas le savoir, mais l'urgence relative à la brièveté de la condition humaine.

Edition, film, accrochages : l’hommage qui a démarré au printemps 2018 a été réalisé bénévolement et de manière totalement indépendante, sans autre considération que celle d’être fidèle à la démesure de Zoo Project.

Depuis le mois de mars 2018, de nombreuses projections du film C’est assez bien d’être fou ont eu lieu à travers la France et un coffret de neuf livres circule dans les médiathèques depuis le printemps 2019. Ce coffret est disponible à la Médiathèque André Malraux, en consultation sur place.

Cet hommage, porté par ses proches, a pour ambition de mettre en lumière autant le travail que la personnalité de Bilal (Zoo Project) et de faire ainsi perdurer son esprit de liberté et de créativité. En espérant que son travail et son expérience donnent envie à d’autres de se lancer dans leur aventure propre, comme lui, sans compromission, sans ménagement.

Consulter le site internet consacré à l'artiste, dont sont tirés certains textes présents sur cette page.

Haut 2 page + ancre film

fleche-haut.JPG

Le film

| C'est bien assez d'être fou

Au volant d’un vieux camion des années 1970, Bilal, street artiste, et Antoine, réalisateur, se sont lancés dans un voyage de plusieurs mois jusqu’aux confins de la Sibérie.
Au fil des pannes du camion et des rencontres avec les habitants s’improvise une aventure qui les mènera des montagnes des Carpates au cimetière de bateaux de la mer d’Aral, d’Odessa à Vladivostok. Un voyage artistique, alternant dessins et vidéos, entre road-movie et conte documentaire.


Sortie en salle : 28 mars 2018
Durée : 1h45

Haut 2 page + ancre biographie

fleche-haut.JPG

Biographie

Bilal Berreni alias Zoo Project

Texte tiré de l'ouvrage Dessins divers :

Bilal a toujours dessiné, partout, tout le temps, comme un fou. A 18 ans, il crée le nom « Zoo Project » et peint, dans l'est parisien, de grandes fresques en noir et blanc. Personnages hybrides, allégories accompagnées de citations, messages engagés : Bilal voulait interpeller ceux qui, au hasard des rues, rencontraient ses peintures.

Au moment du Printemps arabe, Bilal part en Tunisie. Il expose dans les rues de Tunis des portraits grandeur nature  de martyrs de la révolution, qu'il dessine à la demande de leurs proches. Il s'installe ensuite à la frontière libyenne, au camp de Choucha, où il peint le portrait de réfugiés sur de larges toiles blanches qu'il plante dans le désert.

L'hiver de cette même année, Bilal passe deux mois seul dans une cabane au nord de la Suède, dans l'idée de réaliser un roman graphique qui raconterait cette expérience.  A peine rentré, il repart et traverse l'Europe et la Russie avec le réalisateur Antoine Page pour le film C'est assez bien d'être fou, avant de se rendre aux États-Unis sur les traces du blues.

Bilal voyait les choses en grand et travaillait en totale indépendance. La démarche avec laquelle il menait ses projets, de façon intègre et libre, était pour lui tout aussi déterminante que le résultat. Mort à Détroit en juillet 2013 à l'âge de 23 ans, sa vie aura été un foisonnement d'idées, de projets, de réalisations. Il l'a menée sans jamais se ménager, sans jamais faire de compromis.

Haut 2 page + ancre livres

fleche-haut.JPG

Extrait des neuf livres

Texte tiré du site internet www.zoo-project.com/hommage/edition/

Bilal n’a jamais pensé en terme de carrière, il n’a jamais construit une œuvre. Ses dessins, ses peintures existaient dans l’instant, il n’y revenait plus ensuite, les oubliait. Les projets se suivaient, sans nécessairement avoir de liens entre eux, ni de cohérence artistique immédiate.

C’est pourquoi, au lieu d’un seul ouvrage regroupant toutes les périodes et induisant une hiérarchie, nous avons décidé de réaliser autant d’ouvrages que de projets, le tout réuni dans un même coffret. Au lecteur de s’inventer une chronologie, de tisser des liens thématiques ou esthétiques au cours de sa découverte du travail de Bilal.

Chaque livre regroupe une période souvent associée à un projet : street art à Paris, installations en Tunisie, travail autour du film C’est assez bien d‘être fou, projet de roman graphique en Laponie… Mais s’y trouvent également ses recherches poursuivies de manière continue, avec plusieurs carnets de croquis.

Le coffret a été distribué gratuitement aux lieux de consultation publique, comme la Médiathèque André Malraux, de façon à garantir que le livre soit accessible à tous.

Voici quelques extraits de ces neuf livres qui vous donneront envie, nous l'espérons, de venir consulter le coffret à la MAM. Cliquez sur les images pour les agrandir :

exempleexempleexempleexempleexempleexempleexemple

exempleexempleexempleexempleexempleexempleexemple

exempleexempleexempleexempleexempleexempleexemple

Nous reproduisons ici l'intégralité d'un texte écrit à la suite d'un séjour en prison aux États-Unis, où il avait été arrêté pour vagabondage. C'est un texte d'une puissance inouïe, rare sous la plume d'un si jeune homme. Car Bilal n'est pas du genre à accepter l'enfermement, et s'il écrit, plutôt que de dessiner, c'est sans doute parce que la parole lui permet de descendre en lui-même, en une lente progression qui va l'amener aux frontières de la folie. La précision du ressenti, la description de l'enfermement, son rapport aux choses à ce moment donnent à ce texte une acuité et une force qui placent le lecteur dans la condition de l'auteur : lisant le texte, nous sommes le prisonnier.

exempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexemple

exempleexempleexempleexempleexempleexempleexemple

exempleexempleexempleexempleexempleexempleexemple

exempleexempleexempleexempleexempleexempleexemple

exempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexemple

exempleexempleexempleexempleexempleexempleexemple

Appel JS

Haut 2 page

fleche-haut.JPG

Sous-menu

Coffret de neuf livres à consulter à la MAM

Un site internet

En 2019, quatre ans après le décès de Bilal Berreni, sa famille, ses amis et ses collaborateurs ont décidé de mettre de nouveau son travail en lumière.

Capture du site hommage à zooproject

Visiter le site hommage à Zoo Project