Vous êtes ici : Accueil / Ventadorn - Cirdoc

Intro

Le cirdòc

Découvrez le Cirdòc et ses collections musicales, l'histoire de l'éditeur Ventadorn (en français et en occitan), les sleevefaces des bibliothécaires du Cirdòc (ci-contre) et des objets sortis exceptionnellement des réserves.

Ventadorn, un ostal de disques per la reivindicacion en cançons

Le mouvement de la Nouvelle Chanson Occitane et Ventadorn

Ventadorn, l’aventure d’une maison de disques occitane

GS_120609_106maxi.jpgAu tournant des années 1970, un courant musical, la Nouvelle Chanson Occitane se développe dans le climat des années 1968. Époque qui voit la jeunesse critiquer les cadres établis par les institutions et porter de nouvelles revendications régionalistes.
La Nouvelle Chanson Occitane se fera ainsi le relais de ces revendication. Ses chanteurs-militants – parmi les plus emblématiques, Marti, Gui Broglia, Patric, Mans de Breish, Marie Rouanet ou encore Miquèla – réussissent à ancrer le discours militant de l'après 1968 dans un territoire, de les relier aux problématiques occitanistes. C’est aussi grâce à l'édition de disques que les chanteurs diffusent largement ce discours qui résonne alors jusque dans les salons des auditeurs, toujours plus nombreux. C'est avec le mouvement de la Nouvelle Chanson Occitane que sont créés les premiers labels discographiques occitans, parmi lesquels la maison Ventadorn, qui hors des circuits de distribution classique essaiment la parole et la musique de ces chanteurs de la revendication occitane.

C'est en 1965 et 1966 que sont édités les deux premiers disques de la Nouvelle Chanson Occitane, à l'initiative de la section gardoise de l'Institut d'Etudes Occitanes, deux interprétations musicales de textes de Robert Lafont par gui Broglia. Puis, rapidement, avec la montée en puissance de la Nouvelle Chanson Occitane l'idée de monter un véritable label discographique à même de faire circuler plus largement ce message militant sur un nouveau support, germe au sein de la section « Espandiment de la Cultura d'òc » de l'IEO. C'est en 1969 que Ventadorn voit le jour avec comme idée de fonder une structure dédiée à la diffusion du message des nouveaux chanteurs-militants, qui soit également en adéquation avec leurs aspirations et revendications. Le label est alors une association qui œuvre à une production locale de disques, fonctionnant en autogestion avec le fort engagement de nombreux militants.

Faute de moyens, c'est au départ dans des garages ou des caves que sont enregistrés les premiers disques. Ce sont à des graphistes et plasticiens proches du milieu occitan qu'est confiée la réalisation des maquettes de pochettes : Patrick Divaret et Pierre François notamment. Enfin, les paroles et leur traduction, tapées à la machine sont glissées à la main dans les pochettes, par des militants et bénévoles. Ce sont ces mêmes militants qui permettent d'ailleurs le financement du premier disque de Marti Un pais que vòl viure qui se vendra à 1500 exemplaires en trois mois.
La distribution de Ventadorn se fait hors des circuits habituels et cherche à se sortir de l'emprise des grands enseignes et circuits de distribution qui se développent alors. C'est par correspondance, en souscription mais aussi auprès des sections locales des IEO que sont vendus le plus gros des disques. Une campagne de démarchage auprès des disquaires indépendants est aussi menée. Face au succès rencontré et à l'ampleur de la production de disques de l'époque, Ventadorn est obligée d'évoluer et se transforme en SARL à partir de 1973 sans renoncer à son grand principe de départ. Ventadorn doit être un outil de diffusion pour tous les chanteurs et militants qui réclament la parole.

La fin des années 1970 sera l'apogée de la production discographique chez Ventadorn avec notamment la vente de plus de 50 000 disques entre 1978 et 1979. C'est cette même année que le label s'ouvre à d'autres expressions musicales et fait entrer à son catalogue des compositeurs classiques d'expression occitane mais également de la musique traditionnelle. Elle commence aussi à distribuer des disques catalans, bretons, basques, alsaciens et corses.
Les ventes de Ventadorn s'essoufleront en même temps que le mouvement de la Nouvelle Chanson Occitane. Le label fermera ses portes en 1985 après avoir produit et distribué 90 disques pour le seul courant musical et revendicatif des années 1970.
Pour autant, aux côtés de Revolum, Ventadorn s'est institué comme un modèle de distribution alternatif, entièrement dédié à la cause occitane qui continue encore d'inspirer et conditionner le circuit de distribution de la création musicale occitane contemporaine.

Si c'est en grande partie, grâce au support du disque vinyle que la Nouvelle Chanson Occitane a pu se développer, c'est au départ dans les assemblées populaires et militantes que les chanteurs du mouvement débutent. C'est aux meetings politiques, auprès des ouvriers, des viticulteurs ou encore dans les MJC que des concerts sont organisés, systématiquement accompagnés d'un débat. Ainsi, Yves Rouquette a pu penser que cette Nouvelle Chanson Occitane serait issue d'une construction collective dont le message mais aussi la forme artistique auraient été élaborés en relation très directe avec son public, au cours de ces moments d'échange. Et c'est grâce à l'édition discographique qu'il nous reste aujourd'hui quelques témoignages matériels de ce mouvement musical.

Pour en savoir plus sur la Nouvelle Chanson Occitane et sur le fonds Ventadour conservé au CIRDÒC : www.occitanica.eu/NCO

La participation du Cirdoc objets

Objets du Cirdoc

exempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexempleexemple

Ventadorn, un ostal de disques per la reivindicacion en cançons

Le CIRDÒC et ses collections musicales

Établissement public chargé de l’étude, de la sauvegarde et de la promotion du patrimoine et de la culture d’expression occitane, le CIRDÒC conserve une collection patrimoniale de référence composée de plus de 150 000 oeuvres et documents témoignant de la diversité des expressions artistiques, scientifiques et intellectuelles occitanes dans l’histoire et leur actualité.

cirdoc600.jpg

Le CIRDÒC abrite notamment au sein de ses collections le département Sonotèca qui donne accès à près de 1 000 ans de création musicale occitane. Des chants troubadours à la musique expérimentale en passant par le métal et le hip-hop, ce sont tous types de supports qui viennent témoigner de la richesse et de la qualité de la création musicale occitane d’hier et d’aujourd’hui.
La Sonotèca, c’est plus de 700 partitions manuscrites et éditées (opéras anciens comme contemporains, hymnes occitans de villes et villages), un fonds de près de 3 000 documents musicaux édités (disques vinyles, k7 audio, CD, visant l’exhaustivité pour la production musicale occitane depuis les années 1970), des fonds d’archives sonores (campagnes de collectage, captations de conférences ou spectacles) et un programme de sauvegarde des archives des médias occitans.

disques-ventadorn.jpgUne partie de ces documents est numérisée et accessible en ligne sur www.occitanica.eu

Retrouvez l’ensemble des collections de la Sonotèca sur les catalogues du CIRDÒC.

Et pour répondre à toutes vos questions sur la culture et le patrimoine occitans, le service Question/Réponse d’Occitanica est fait pour vous !

La participation du Cirdoc

Sleevefaces du Cirdoc

exemple exemple exemple exemple exemple exemple exemple exemple

Ventadorn, un ostal de disques per la reivindicacion en cançons

Ventadorn

Un ostal de disques per la reivindicacion en cançons

A la debuta de las annadas 1970, un corrent musical novèl, la Nòva Cançon Occitana se desvolopa dins lo borbolh social eissut de las contestacions del mes de mai de 1968. Aquela epòca vei la joventut criticar los quadres establits per las institucions e portar de reivindicacions regionalistas novèlas. La Nòva Cançon Occitana es lo rebat musical d'aquelas reivindicacions. Sos cantaires-militants – que los mai emblematics son Marti, Gui Broglia, Patric, Mans de Breish, Maria Roanet o encara Miquèla – capitan d'ancorar lo discors militant de l'aprèp mai de 1968 dins un territòri e lo religan a las problematicas occitanistas. Es tanben mercés a l'edicion de disques que los cantaires difusan tant largament aquel discors que ressona alara fins als salons d’escotaires sempre mai nombroses. Es amb lo movement de la Nòva Cançon Occitana que son creats los primièrs labèls discografics occitans coma l'ostal Ventadorn, que, en defòra dels circuits de distribucion classics, semenan la paraula e la musica d'aqueles cantaires de la reivindicacion occitana.

Es en 1965 e 1966 que son editats los dos primièrs disques de la Nòva Cançon Occitana, a l'iniciativa de la seccion gardenca de l'Institut d'Estudis Occitans, doas interpretacions musicalas de tèxtes de Robèrt Lafont per Gui Broglia. Puèi, lèu, amb la montada en poténcia de la Nòva Cançon Occitana, l'idèia de montar un labèl discografic vertadièr per tal de faire circular mai largament lo messatge militant sus un supòrt novèl apareis dins l’esperit dels responsables de la seccion « Espandiment de la Cultura d'òc » de l'IEO. Es en 1969 que Ventadorn espelís, amb la tòca de fondar una estructura dedicada a la difusion del messatge dels novèls cantaires-militants, e d’èsser tanben en adequacion amb lor aspiracions e reivindicacions. Lo labèl es a aquel moment una associacion que trabalha a una produccion locala de disques, en autogestion, amb l'engatjament de militants nombroses.

Per manca de mejans, es dins de garatges o de cavas que son enregistrats los primièrs disques. E son de grafistas e plasticians pròches del mitan occitan que se veson fisar la realizacion de las pochetas : Patric Divaret e Pèire Francés mai que mai. Enfin, las paraulas e lor traduccion, picadas a la maquina, son apondudas a la man dins las pochetas, per de militants e de benevòls. Son los meteisses militants que permeton lo finançament del primièr disque de Marti Un pais que vòl viure, que se vendrà a 1500 exemplaris en tres meses.
La distribucion de Ventadorn se fa en defòra del circuits abituals e ensaja de se sortir de l'influéncia de las grandas ensenhas e circuits de distribucion que se desvolopan al meteis moment. Es per correspondéncia, en soscripcion, mas tanben al prèp de las seccions localas de l'IEO qu’es venduda la majoritat dels disques. Una campanha de venda a domicili al prèp dels discaris independents es tanben menada. Fàcia al succès rescontrat e l'ample de la produccion de disques, Ventadorn es forçat d'evoluir e se transforma en SARL (Société À Responsabilité Limitée) tre 1973, sens renonciar a sos ideals primièrs. Ventadorn deu èsser un otís de difusion per totes los cantaires e militants que reclaman la paraula.

Lire plus | Lire moins

La fin de las annadas 1970 correspond a l'apogèu de la produccion discografica en cò de Ventadorn, amb en particular la venda de mai de 50 000 disques entre 1978 e 1979. Es dins la meteissa annada que lo labèl se dobrís a d'autras expressions musicalas e fa dintrar dins son catalòg de compositors classics d'expression occitana mas tanben de musicas tradicionalas. Comença tanben a distribuïr de disques catalans, bretons, bascs, alsacians e còrses.
Las vendas de Ventadorn demesisson al meteis moment que lo movement de la Nòva Cançon Occitana. Lo labèl desapareis en 1985 aprèp aver produsit e distribuït 90 disques per lo sol corrent musical e reivindicatiu de las annadas 1970. Pasmens, a costat de Revolum, l’autre ostal de disques de l’epòca, Ventadorn s'es intituït coma un modèl de distribucion alternatiu, complètament dedicat a la causa occitana que contunha d'inspirar e condicionar lo circuit de distribucion de la creacion musicala occitana contemporanèa.

Se es en granda partida mercés al supòrt del disque vinil que la Nòva Cançon Occitana a pogut se desvolopar, es plan dins las amassadas popularas e militantas que los cantaires del movement debutan. Es pendent los acamps politics, al prèp dels obrièrs, dels vinhairons o encara dins las MJC que de concèrts son organizats, sistematicament acompanhats d'un debat. Ives Roqueta, coma ancian creator e membre de Ventadorn, considerava qu'aquela Nòva Cançon Occitana èra eissida d'una construccion collectiva e que son messatge mas tanben sa fòrma artistica èran elaborats en relacion estrecha amb lo public, pendent aqueles moments d'escambis.
Uèi, es mercés a aquela edicion discografica que demòran qualques testimoniatges materials d'aquel movement, militant e musical a l'encòp.

Per ne saber mai sus la Nòva cançon occitana e sul fons Ventadorn conservat al CIRDÒC : www.occitanica.eu/NCO