Vous êtes ici : Accueil / Accueil

Introduction

Articles, coups de coeur
Arts et loisirs

Articles et coups de coeur sur les arts, le cinéma, la BD, la musique, les loisirs créatifs, le sport, la cuisine, le jardinage...

Navigation archives

Page 1 - Page 2 - Page 3 - Page 4

Une nouvelle saison opéra et théâtre !

L'opéra entre en scène à la médiathèque pour tous les amoureux du lyrique !

Portrait de verdi

En ces temps incertains, nous avons le plaisir de vous annoncer la reprise de nos diffusions dans notre auditorium. Accompagnés des gestes barrières pour votre confort et votre protection, ces moments conviviaux nous éloigneront du quotidien.

Pour cette nouvelle saison, dix-sept projections sont au programme entre septembre 2020 et mai 2021.

Le cycle L'opéra s'invite à la MAM vous propose d'assister à sept spectacles lyriques, deux ballets et un exceptionnel documentaire sur Maria Callas, de quoi ravir les amateurs du Bel Canto. Cela sera aussi l'occasion pour les novices de découvrir l'une des plus grandes diva au monde du siècle dernier.

Portrait de Feydeau

Pour le cycle de théâtre, la programmation met l'accent, cette année, sur le divertissement avec cinq comédies devenues cultes. De Feydeau à Sacha Guitry en passant par Jean Poiret et Robert Lamoureux, le rire sera notre devise avec des acteurs spécialistes du genre : Francis Perrin, Michel Roux, Christian Clavier, Micheline Dax...

Et pour compléter le tout, sont au programe également les deux nouveaux spectacles humoristiques des Bodins et de Mado la Niçoise.

En espérant vous accueillir nombreux malgré le contexte actuel, vous pouvez obtenir les titres des oeuvres présentées auprès des agents de la Médiathèque. Pour tout renseignements complémentaires, nous restons à votre entière disposition au 04 99 41 05 50.

Un épisode douloureux de la traite négrière

Couverture de la BD Les esclaves oubliés de Tromelin

Les esclaves oubliés de Tromelin
de Sylvain Savoia

Sous le trait de Sylvain Savoia, un épisode douloureux de la traite négrière.

1761. « L'Utile », un vaisseau de la Compagnie des Indes commandé par le capitaine Lafargue, fait naufrage sur une petite île perdue au milieu de l'océan Indien et dont la terre la plus proche est à 500 kilomètres de là... À son bord, une cargaison illégale d'esclaves malgaches. Vient alors pour les survivants un temps de construction d’une embarcation de fortune. Mais seul l'équipage blanc peut y trouver place, abandonnant derrière lui une soixantaine d'esclaves. Les rescapés vont devoir apprendre à survivre sur ce bout de caillou d’à peine 1 km² traversé par les tempêtes. Ce n'est que le 29 novembre 1776, quinze ans après le naufrage, que le chevalier de Tromelin récupérera les huit esclaves survivants : sept femmes et un enfant de huit mois.

2008, Max Guérout, fondateur du GRAN, Groupe de Recherche en Archéologie Navale et à l’origine de nombreux chantiers de fouilles maritimes, invite l’auteur de bande dessinée français Sylvain Savoia dans une mission archéologique d’un mois pour tenter de mettre au jour les traces du séjour des naufragés malgaches sur l’île de Tromelin.
De cette aventure naîtra cette BD, dans laquelle Sylvain Savoia réunit deux histoires en une. Celle de Tsimiavio d’abord, jeune esclave malgache dont on suit le parcours au milieu des autres esclaves et des hommes blancs. C’est l’histoire du naufrage, de la cohabitation, et enfin de l’abandon et de la reconstruction. C’est aussi l’histoire d’une enfant qui devient une femme et qui va devoir faire face à toute l’âpreté de la vie, faite d’injustice, d’offenses et de sadisme.
Puis il y a l’histoire de Sylvain Savoia lui-même, témoin privilégié de la fouille archéologique de Max Guérout et son équipe. Ici, le dessinateur se met en scène et nous livre ses impressions et ses états d’âme, nous raconte ses pérégrinations sur cet îlot minuscule mais dont chaque mètre carré est révélateur d'un passé lourd de conséquences.

A la fois récit d’aventure et journal de bord archéologique, Sylvain Savoia alterne de manière audacieuse passé et présent, et donne à cette histoire trop méconnue un véritable souffle humaniste. On referme le livre d’abord abasourdi par la cruauté des hommes, puis admiratif du courage et de la résilience de ces esclaves malgaches, laissés pour compte telle une vulgaire marchandise, et qui auront lutté de bout en bout dans un seul et unique but : vivre.

Rencontrez Sylvain Savoia les 14 et 15 novembre 2020, dans le cadre de l’exposition Tromelin : l'île aux esclaves oubliés, visible à la médiathèque du 19 septembre au 22 novembre.
Retrouvez ici le programme complet.

Dupuis, 2015
Pôle Musique, Arts, Cinéma | BD SAVO
Voir la disponibilité du document

Rock ist beautiful

Affiche du film Leto

Leto
De Kirill Serebrenniko

Et si le meilleur film sur le rock était russe... Dans les années 80, à Leningrad, alors que les vinyles rock venus de l’ouest s'échangent sous le manteau, de jeunes dissidents bravent la censure afin de faire émerger leur envie de rock.

Mike Naumenko leader de Zoopark, l’un des plus grands groupes de blues-rock de l’URSS et sa belle Natacha rencontrent le jeune Viktor Tsoï. Cet autre chanteur-compositeur à la vision plus sombre est le créateur du groupe Zoopark. Leur union changera à tout jamais le cours du rockn’roll en Union Soviétique en transposant la culture rock occidentale à leur pays.

Le film est en noir et blanc et en VOSTF mais est un tel hymne à la liberté, à l’imagination, à la désobéissance, à l’audace bref à la vie qu’il en devient une œuvre incontournable à découvrir d’urgence. De plus, la BO du film est formidable. Suite à ce film, son réalisateur Kirill Serebrennikov, cinéaste tout sauf conformiste, fut assigné à résidence par les autorités russes et cela, c’est beaucoup moins rock’n roll.

DR LETO | Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponibilité du document

Un son rétro futuriste !

Jaquette de l'album Shapeshifting de Joe Satriani

Shapeshifting
de Joe Satriani

Retour aux sources et mélange des genres pour ce nouvel opus, deux ans après What Happens Next, résolument rock, Joe Satriani revient avec un 18e album studio bien différent, lui qui déclarait d’ailleurs récemment en interview qu’il avait conçu les 13 pistes de Shapeshifting comme un mélange de 13 univers différents.

Si Nineteen Eighty rappelle incontestablement le son novateur de Surfing with the Alien, paru en 1987 déjà, ici Satch explore aussi de nouveaux territoires jusque-là inédits comme avec Here The Blue River et son influence reggae, Ali Farka, Dick Dale, An Alien and Me et ses rythmiques aux sonorités africaines et orientales couplées à de la surf music, ou encore Yesterday’s Yesterday, douce ballade folk clôturant l’album.

Bien évidemment, le rock ‘n’ roll reste un élément moteur de l’album et Joe Satriani revient à des influences bien plus connues comme sur Big Distorsion et ses effets très prononcés, ou Spirits, Ghosts And Outlaws avec ses riffs heavy agressifs, sans oublier le splendide All My Friends Are Here.

All For Love et Teardrops sont eux des morceaux beaucoup plus mélancoliques, presque nostalgiques, qui comptent parmi les plus réussis de cet opus, embarquant l’auditeur dans un lent travail d’introspection.

Et puis, il y a Waiting, peut-être le plus beau morceau de l’album, avec son gimmick obsédant, et qui n’est pas sans rappeler Rubina, de l’album Not Of This Earth, le tout premier de Joe Satriani sorti en 1986.

Bâti autour d’une nouvelle équipe avec Kenny Aronoff à la batterie, Chris Chaney à la basse et le légendaire Eric Caudieux aux claviers, presque vingt ans après sa dernière collaboration avec Joe Satriani, Shapeshifting tire sa réussite du fait que chaque musicien apporte sa touche et donne à l’album une réelle épaisseur et couleur musicale pour former un tout homogène malgré le mélange des influences.

Considéré comme un des dix plus grands guitaristes du monde, ancien professeur de Kirk Lee Hammet (Metallica) ou encore de Steve Vaï, Joe Satriani confirme avec cet album qu’à 64 ans, il n’a rien perdu de son talent et de son énergie dans le maniement de la 6 cordes.

Morceaux favoris : All For Love, Teardrops, Nineteen Eighty, All My Friends Are Here, Waiting.

Sony BMG Entertainment, 2020
Pôle Musique, Arts, Cinéma | 2 SATR
Voir la disponibilité du document

Témoigner et avancer coûte que coûte

Un roman graphique salutaire pour comprendre les ravages de la guerre civile.

Couverture de la BD L'odyssée d'Hakim

L’odyssée d’Hakim : de la Syrie à la Turquie. 1
de Fabien Toulmé

Fabien Toulmé nous avait ému avec son témoignage dans Ce n’est pas toi que j’attendais. Sa vie de famille était mise à rude épreuve avec la naissance de sa petite fille porteuse d’une trisomie non dépistée.

Avec sa série, l’Odyssée d’Hakim, l’auteur prête sa plume à Hakim, un jeune Syrien, obligé de fuir son pays. Avant de devenir réfugié, Hakim a eu une famille, des amis, un travail. La guerre a ruiné toutes ses chances d’avenir dans son pays.

Témoignage poignant, où ni la violence ni la condescendance des individus ne nous sont épargnées. Un portrait touchant, juste, réaliste, et surtout sans pathos. Mais comment en vient-on à quitter son pays, ses racines ? Comment rester debout ? Une justesse de ton et de forme pour ses deux premiers tomes. Le troisième vient de sortir en librairie.

Derrière chaque être humain, il y a une histoire. Ici, celle d’Hakim, a lieu à notre époque, dans notre monde. Hakim est rempli d’espoir. Nous aussi.

Delcourt, 2018
BDR ODYS 1
Voir la disponibilité du document

Peaky Blinders, une série à écouter autant qu’à voir

Arctic Monkeys, Foals, Radiohead et thèmes originaux : une compilation des meilleurs titres de la série Peaky Blinders.

Jaquette du CD Peaky blinders

Peaky Blinders
BO de la série de Steven Knight

Birmingham, 1929. Des hommes en costumes noirs et bérets marchent (toujours) au ralenti entre des gerbes de métal en fusion. Ce sont les membres d’un des clans les plus respectés d’Angleterre, les fameux Peaky Blinders. Mais le temps passe et les rois de la ville industrielle anglaise commencent à douter et vont faire face à une nouvelle menace historique, la montée des fascismes.

Le phénomène des Peaky Blinders est présent depuis quelques années maintenant sur vos écrans. Avec ces lignes scénaristiques, la série a su se démarquer et ne semble pas s’imposer de limites dans la création. Côté sonore, comment serait Peaky Blinders sans sa mythique musique Red Right Hand de Nick Cave and the bad seeds ?

Steven Knight, le créateur de Peaky Blinders, explique : « Il serait difficile d’imaginer la plupart des moments charniers sans la bande son. Je suis si content que nous ayons enfin réussi à rassembler certains morceaux sur ces albums, à mettre l’atmosphère et le charisme de la série dans vos écouteurs. »

Des artistes tels que Radiohead, Arctic Monkeys, The White Stripes, Royal Blood, The Last Shadow Puppets, Black Sabbath, David Bowie et Foals, entre autres, sont présents sur l'album.

Je vous invite donc à écouter le générique de cette série, une musique qui swingue évoquant les chevaux, créant une ambiance western adaptée à Birmingham. Peaky Blinders offre une musique à la couleur sonore décalée, que vous ne pourrez qu’apprécier.

Peaky Blinders
6.1 PEAK - pôle musique arts cinéma
Voir la disponibilité du document

Musiques du monde

De la cumbia, du boogaloo, des musiques tziganes, voyagez à travers les albums sélectionnés sur diMusic, notre plateforme d'écoute en streaming. Une sélection Musiques du monde à écouter ici pour s'évader !

Prolongez votre voyage avec les documentaires musicaux proposés sur notre plateforme de vidéos à la demande Médiathèque Numérique !

Affiche du documentaire Music of strangers

The Music of Strangers
Documentaire américain de Morgan Neville
avec Yo-Yo Ma, Wu Man (1h36)

Fondé par le prodige du violoncelle américain Yo-Yo Ma en 2000, le Silk Road Ensemble réunit une soixantaine d'interprètes venus du monde entier. Le concept : composer un son unique en mélangeant cultures et influences. Un idéal poursuivi par des musiciens au destin hors normes, qui font l'objet du documentaire « The Music of Strangers ». Il nous fait découvrir Kinan Azmeh, clarinettiste syrien, ou encore Wu Man, joueuse chinoise de pipa - instrument à cordes pincées -, exilée aux Etats-Unis. Ce film, du réalisateur américain Morgan Neville, offre une magnifique leçon de tolérance et d'ouverture.
À voir en ligne

Affiche du documentaire Paco de Lucia

Paco de Lucîa : légende du flamenco
Documentaire espagnol de Curro Sànchez Varela (1h32)

Brillant hommage rendu à Paco de Lucía, ce documentaire réalisé par son fils retrace le destin musical et artistique du génie de la guitare flamenco disparu en 2014. Avec les témoignages exceptionnels de Chick Corea, John McLaughin, Jorge Pardo ou encore Rubén Blades.
À voir en ligne

Affiche du documentaire Viramundo

Viramundo - Un voyage musical avec Gilberto Gil
Documentaire franco-suisse de Pierre-Yves Borgeaud (1h35)

Après plusieurs décennies de succès internationaux, le maître de la musique brésilienne Gilberto Gil part pour une tournée d’un nouveau genre à travers l’hémisphère sud. De Bahia, il se rend dans les territoires aborigènes d’Australie, puis dans les townships d’Afrique du Sud pour terminer son périple au cœur de l’Amazonie brésilienne. Avec la même passion, Gil poursuit son action débutée en tant que premier Noir devenu ministre de la Culture : promouvoir la diversité culturelle dans un monde globalisé. Au fil des rencontres et des concerts se dévoile sa vision d’un futur pluriel et interconnecté, riche d’espoirs, d’échanges... et bien sûr de musique !
À voir en ligne

Un combat qui dure

Infiltration au Ku Klux Klan, un film inspiré d'une histoire incroyable mais vraie.

affiche du film Blakkklansman

BlaKkKlansman
De Spike Lee

Ce film est inspiré d'une histoire vraie incroyable, racontée dans le livre Le noir qui infiltra le Ku Klux Klan (disponible à la Médiathèque).

Dans les années 1970, Ron Stallworth, un policier afro-américain est confronté au racisme au travail tout comme dans sa vie quotidienne.
Il décide un jour de dénoncer la haine raciale en infiltrant la tristement célèbre organisation violente des suprémacistes blancs américains. Le subterfuge passe au téléphone, mais physiquement un officier blanc doit se faire passer pour lui...
Flip Zimmerman sera son "représentant", en jouant lui aussi avec le feu en étant juif !

Le duo parvient à saboter quelques actions de l'organisation en se retrouvant dans des situations périlleuses et, malgré la gravité du film, on sourit parfois devant le ridicule du comportement de certains protagonistes.

Bien plus qu'une adaptation du récit de Ron Stallworth, c'est l'histoire de la lutte pour les droits civiques jusqu'à la manifestation de Charlotteville en 2017 qui est retracée. Tristement d'actualité, ce film parle à la fois des forces de l'ordre, des peuples opprimés, des manifestants, des idéologies tenaces... A voir absolument !

Voir la disponibilité du DVD

Haut de page + womanwar

Flèche vers le haut de page

Sauver la nature islandaise

En ce moment, vous rêvez de grands espaces ? Découvrez ce film enthousiaste par la beauté des Hautes Terres d'Islande et la force de l'engagement de l'héroïne, joliment interprétée par Halldora Geirharosdottir.

Affiche du film Woman at war

Woman at war
De Benedikt Erlingsson

Halldora Geirharosdottir est une « wonder woman » qui mène un combat d'écologiste activiste, sous des dehors de chef de choeur cherchant à adopter.

Son arc et sa flèche semblent dérisoires pour arrêter l'industrie de l'aluminium qui dévisage le paysage. Dans ce conte moderne, elle semble bien seule face à son adversaire, mais des musiciens apparaissent comme des anges protecteurs, quand elle a besoin de courage.

La poésie est là, ainsi que l'humour facétieux.

La réalisatrice Benedikt Erlingsson, comme dans une saga, suscite l'émotion par l'action et donne des ailes et du plomb dans la cervelle !

Ce film est disponible en VOD sur notre plateforme Mediathèque Numérique.

A la rencontre de Christophe Lauras, créateur de jeux de société

A l'occasion de la Quinzaine du Jeu, nous avions rencontré Christophe Lauras, créateur de jeux de société et ludothécaire à Lignan sur Orb. Il nous présente, dans cette interview, son nouveau jeu Boss Quest, ses projets et nous explique les différentes étapes de la conception d'un jeu.

Christophe Lauras présentant son jeu Boss Quest

Bonjour Christophe et merci d'avoir accepté de répondre à nos différentes questions ! Peux-tu nous décrire ton parcours scolaire et professionnel ? Comment en es-tu venu à créer des jeux de société ?

Tout petit, je jouais aux jeux de société et j'ai abandonné à l'adolescence. Depuis l'âge de 14 ans, je voulais devenir animateur et dès 16 ans j'ai passé le BAFA, puis j'ai suivi un cursus d'animateur professionnel. J'ai alterné plusieurs petits boulots d'animateur et j'ai été embauché en tant qu'animateur jeunesse auprès d'adolescents à Lignan-sur-Orb.
Dans mon travail avec les ados, j'introduis rapidement le jeu de société. En parallèle, j'officie dans quelques groupes de rock et de métal dans la région biterroise, on finit par monter une association et par organiser des concerts. Au bout de quelques années, l'envie d'organiser des concerts s'envole, moi et mes amis passons nos soirées à jouer à des jeux de société et là on se dit... pourquoi ne pas changer les statuts de l'association et organiser des soirées autour du jeu de société ?
Aussitôt dit, aussitôt fait ! Le Festival International des jeux de Cannes a lieu et on décide d'organiser un séjour afin de découvrir un peu mieux le monde du jeu... Et voilà ! L'année qui suit, je suis à Cannes mais cette fois-ci avec mes prototypes, et l'année suivante je signe mon premier contrat d'édition.

Comment t'es venue l'idée de créer "Boss Quest" ? Et au fait de quoi cela parle ?

J'avais déjà sorti "Trôl" et je présentais "Zombie Bus" au Festival International des jeux de Cannes. Nous avions besoin d'animateurs sur notre stand et j'ai donc proposé à mon ami Benjamin de nous rejoindre. A notre retour du festival, Benjamin, dont ses patrons possèdent une société de distribution d'accessoires de jeux vidéo, m'a proposé de créer un jeu de société pour les gamers. Etant fan de retrogaming, je me suis dit que la meilleure histoire serait celle du sauvetage de la Princesse, élevée par un vilain Boss. J'avais l'envie de créer un jeu de cartes simple et interactif avec une mécanique de "stop ou encore". Après plusieurs jours de recherche, l'idée m'est venue de créer une forme de "blackjack" évolué. En savoir plus sur Boss Quest sur le site de l'éditeur Débâcle Jeux.

Combien de temps as-tu mis à concevoir tes jeux et quelles étaient tes motivations ?

Il y a trois ans, je sortais Trôl, mon premier jeu. Je voulais faire un jeu qui me ressemble, un jeu qui manque à ma ludothèque. Cela a été long car j'ai fait beaucoup d'erreurs de débutant dans le développement et je voulais que mon premier jeu soit parfait. J'ai ensuite sorti Zombie Bus qui m'a pris une grosse année de développement. Un deuxième jeu, c'est important : il faut prouver que le premier jeu n'était pas qu'un coup de chance. Je voulais faire un jeu fun, avec une mécanique de combinaisons de dés, coopératif avec sa touche de trahison ! Ce qui m'intéressait, c'était de savoir comment les gens allaient réagir en jouant, s'ils allaient collaborer ou au contraire fuir pour gagner seul... Quant à Boss Quest, l'idée est venue très rapidement, il a suffit que de quelques mois de travail.

Au niveau commercial, comment passe-t-on d'un jeu fait maison à un jeu édité ?

On passe de l'idée à la feuille, de la feuille au trio carton-ciseaux-colle. On fabrique son prototype, on le fait tester à ses amis, on détruit le prototype, on le refait... Lorsque le prototype est satisfaisant, on contacte des éditeurs, on envoie un résumé du jeu, des photographies, les règles, et si l'éditeur est convaincu, on se donne rendez-vous sur un des nombreux festivals pour essayer le jeu. Généralement, on attend beaucoup de temps puis, si on reçoit un réponse positive de l'éditeur, on s'entend sur le développement du jeu, les conditions, on signe un contrat et on passe au développement : thématique, modification des règles, illustrations, pictos, matériel, rédaction des règles... Une fois ce travail terminé, le jeu part en fabrication et ensuite il faut assurer la communication et être présent sur les festivals de jeux.

D'autres projets sont-ils en cours ?

Oui bien sûr ! En février est sorti "La Princesse aux Echelles" chez Sables Production, un petit jeu malin, poétique et coopératif. En juin sortira "Drawbot" chez Jyde éditions, un jeu que j'ai créé avec Michel Gonzalvez. Il y a également "Pulpe Fiction" qui sortira, je l'espère, en fin d'année. Et encore plein d'autres projets pas encore signés...

Pour terminer, un top 5 de tes jeux préférés ?

C'est difficile... En première position, je mettrais le jeu qui m'a fait aimer les jeux de société modernes et que j'apprécie toujours énormément : "King of Tokyo". En deuxième position "Les Poilus", un jeu coopératif, intelligent, culturel et immersif sur la première guerre mondiale. Vient ensuite "Pandémie" car le challenge est relevé et la coopération primordiale. "L'âge de pierre" car c'est le jeu de pose d'ouvrier ultime, il est simple mais pas simpliste. Enfin "Evolution" car on crée des espèces et on essaie de les faire évoluer. C'est intelligent, simple et fun à la fois.

Vous pourrez retrouver les jeux de Christophe Lauras à la MAM lors de nos différentes animations jeux !

Haut de page + adam

Flèche vers le haut de page

Adam, un film délivrant un message fort

Un film qui nous amène à réfléchir sur le quotidien de ces femmes enceintes hors mariage au Maroc.

Affiche du film Adam

Adam
De Maryam Touzani

Maryam Touzani était la révélation du film Razzia de Nabil Ayouch (réalisateur entre autres de Much Loved). Depuis, ils se sont mariés et l'actrice prometteuse passa derrière la caméra pour ce premier film touchant produit par son mari.

Samia, une femme enceinte, erre dans la médina de Casablanca. Elle frappe à toutes les portes en espérant que l'une d'elles s'ouvre et l'accueille. Mais personne ne veut l'aider et elle finit sur le trottoir dans la nuit. Abla, qui lui avait d'abord refusé son secours, finira par la faire rentrer chez elle. Abla est pâtissière et vit avec sa fille de 8 ans. Veuve, elle a le regard triste depuis bien longtemps et Samia apportera un peu de soleil dans la petite échoppe.

Comme le titre ne l'annonce pas, c'est avant tout un film de femmes. La photographie est léchée (la scène avec la farine qui vole telle de la poussière d'ange est simplement magnifique). Loin d'être innocent, ce très beau film, un peu contemplatif, délivre un message fort sur les conséquences des grossesses hors mariage au Maroc. Un témoignage nécessaire.

Ce film est disponible en VOD sur notre plateforme Mediathèque Numérique.

Haut de page + ventliberte

Flèche vers le haut de page

Le vent de la liberté

Mais comment ai-je pu rater ce film lorsqu'il est sortie au cinéma il y a un an ? C'est certainement ce que vous vous direz en regardant ce film extrêmement bien maîtrisé et intelligemment écrit...

Affiche du film Le vent de la liberté

Le vent de la liberté
De Michael Bully Herbig

Fin des années 70, l'Allemagne est divisée en deux blocs et beaucoup d'allemands rêvent de passer de l'Est à l'Ouest, ce qui est impossible. Les risques d'être tué ou de finir dans des prisons infâmes sont bien présents.

Pourtant pour les familles Strelzyk et Wetzel, ce rêve va peut-être se réaliser. Ils espèrent réussir une évasion gonflée puisqu'ils ont construit une montgolfière et comptent passer la frontière par les airs. Mais la Stasi veille.

Ce film relate une incroyable histoire vraie. Et si ce récit avait déjà été adapté par les Studios Disney au début des années 80, pour le réalisateur allemand Michael Bully Herbig, c'est le film d'une vie. C'est en tout cas l'un des films de la décennie préférés des allemands. A découvrir urgemment !

Ce film est disponible en VOD sur notre plateforme Mediathèque Numérique.

Haut de page + jesuisla

Flèche vers le haut de page

#Jesuislà, une comédie délicate

Un film sensible, une comédie délicate, qui va à l'encontre des blockbusters habituels, avec un Alain Chabat attachant.

affiche du film #jesuisla

#Jesuislà
De Eric Lartigau

Eric Lartigau commence sa carrière avec des films oubliables comme Un ticket pour l'espace ou Qui a tué Pamela Rose ? Mais avec La famille Bélier, il passe à un autre niveau. Il aurait pu alors se plonger dans une suite pour cet énorme succès ou utiliser un gros budget pour nous donner une comédie bien grasse. Or le cinéaste préfére prendre son temps et nous servir un film sensible avec Alain Chabat en tête d'affiche...

Stéphane est restaurateur au pays basque. Menant une ville tranquille, il fait la connaissance de Soo sur Instagram et va rapidement en tomber amoureux. Sur un coup de tête, ou plutôt sur un coup de cœur, il va partir pour la retrouver. Seulement Soo habite en Corée du Sud et lorsqu'il y atterit, la belle n'y est pas...

Alors qu'il ne se passe pas forcément grand chose dans cette comédie délicate, on se surprend à être séduit par un ton, un rythme et même un récit allant à l'encontre des blockbusters actuels. Alain Chabat y est particulièrement attachant.

Ce film est disponible en VOD sur notre plateforme Mediathèque Numérique.

Haut de page + cosa

Flèche vers le haut de page

La prima cosa bella

Anna est une jeune femme libre des années 70. Elle est fraîche et frivole, et tous les hommes fondent sous ses charmes. Ainsi commence l'histoire de ce film racontant le parcours d'une femme que rien n'arrête.

Affiche du film la prima cosa bella

La prima cosa bella
De Paolo Virzi

Dans la station balnéaire où elle est en vacances en été, Anna remporte le prix de beauté sous les yeux de son fils Bruno, médusé, et de son mari jaloux, Mario.

Ainsi commence l'histoire de ce film racontant le parcours d'une femme que rien n'arrête. 30 ans plus tard, Bruno, faché avec sa mère, va apprendre qu'elle est au plus mal. Tardant à la revoir, il va se rappeler de toutes les exubérances qui avaient le don de l'exaspérer lorsqu'il était plus jeune. Mais s'il se rappelle des erreurs de sa mère, n'omet-il pas tout l'amour qu'elle lui portait ?

Ce portrait d'une femme qui grâce à son grand sourire balayait les difficultés est lumineux et séduisant. Ce film est vraiment « una cosa bella ».

Ce film est disponible en VOD sur notre plateforme Mediathèque Numérique.

Haut de page + frere

Flèche vers le haut de page

Soeur de tonnerre !

Pour son premier fim comme réalisatrice, Monia Chokri, actrice vue notamment dans Réparer les vivants ou Compte tes blessures, passe par la case comédie.

affiche la femme de mon frere

La femme de mon frère
De Monia Chokri

Tout commence par un fait de vie anodin. Alors qu'elle a une relation fusionnelle avec son frère, celui-ci lui présente sa petite amie. Elle observe tout de suite la grande complicité qui les lie et comprend que pour qu'il soit heureux, il faut qu'elle le laisse vivre son histoire.

Pour s'amuser de la situation, elle crée Sophia, l'héroïne centrale de son film... Sophia est une jeune trentenaire immature et déjantée, qui ne supporte pas la nouvelle copine de son frère. Celle-ci n'a rien d'une chenille à poil puisqu'elle est belle et intelligente. Suivant ses idées pas toujours brillantes et sa mauvaise fois sidérante, Sophia se retrouve dans des situations souvent consternantes et drôlatiques...

Il est vrai que ce film, à l'accent particulier puisque venu du Québec, n'est pas sans défaut (trop long, baisse de rythme parfois, etc..) .

Mais c'est avant tout une comédie de mots et de personnages qui ravigotte grâce à l'énergie euphorisante de son actrice principale : Anne-Elisabeth Bossé, pas encore suffisamment connue en vieille France...mais ça viendra !

Ce film est disponible en VOD sur notre plateforme Mediathèque Numérique.

Haut de page + leseblouis

Flèche vers le haut de page

Haut de page + traitre

Flèche vers le haut de page

Le mauvais sujet repenti

Pour ses 80 ans, le réalisateur nous livre un formidable thriller mafieux reprenant l'histoire vraie de Tommasco Buscetta, dit Don Masino, repenti mafieux dans les années 80.

letraitre.png

Le traitre
De Marco Bellochio

Marco Bellochio est un cinéaste italien important dont la filmographie commença en 1965.

Le cinéaste reprend l'histoire vraie de Tommasco Buscetta, dit Don Masino, repenti mafieux dans les années 80. Après avoir fui son pays natal, il est retrouvé par la police brésilienne et extradé en Italie. Emprisonné, il est confronté au juge Falcone et il va lui faire des confidences.

Le procès tournera alors à la foire d'empoigne entre les différents bras de cette organisation criminelle...

Ne reconnaissant plus les principes de la Cosa Nostra, avec l'arrivée de la drogue et le règne d'une violence toujours plus meurtrière, Buscetta souhaite ainsi supprimer les membres importants de cette « pieuvre » tentaculaire.

La mise en scène alerte et l'interprétation sans faille de PierFrancesco Favino donne à cette histoire vraie une dimension fascinante et radicale.

Ce film est disponible en VOD sur notre plateforme Mediathèque Numérique.

Haut de page + divantunis

Flèche vers le haut de page

Une comédie légère et pétillante

La comédie qu'il vous faut pour oublier le confinement !

Affiche du film un divan à tunis

Un divan à Tunis
De Manèle Labidi Labbé

Ce n'était pas forcément très simple de parler de la Tunisie post-révolution au cinéma.

Pourtant, pour son premier film, la franco-tunisienne Manele Labidi réussit une comédie légère et pétillante...

Se rendant compte qu'après la dictature, les habitants ont besoin de retrouver la parole la cinéaste imagine le personnage de Selma, psychanalyste, qui vient s'installer à Tunis.

Venue de Paris elle va vouloir ouvrir son propre cabinet dans cette capitale. Mais les patients ne sont pas habitués à cette discipline et administrativement rien n'est simple. Il lui manquerait une autorisation pour exercer...

Si le scénario n'évite pas quelques caricatures la galerie de personnages est croquignolesque et Golshifteh Farahani est un véritable rayon de soleil.

Ce film est disponible en VOD sur notre plateforme Mediathèque Numérique.

Haut de page + hirondelleskaboul

Flèche vers le haut de page

Une adaptation qui vole très haut

Les films d'animation ne sont pas forcément destinés aux plus petits. La preuve en images avec cette adaptation du célèbre roman de Yasmina Khadra.

Affiche du film les hirondelles de Kaboul

Les hirondelles de Kaboul
De Zabou Breitman et Éléa Gobbé-Mévellec

Nous sommes en 1998, à Kaboul sous le régime des Talibans. Nous allons y suivre la destinée de deux couples.

Moshen et Zunaira sont jeunes et ne supportent pas les nouvelles règles imposées  à la population. Ensemble, ils rêvent à un avenir meilleur.

Le deuxième couple est celui d'Atiq, geôlier âgé et fatigué, et de sa femme Mussarat atteinte d'un cancer. Atiq ne se fait plus d'illusion et applique ce que les autorités barbares lui disent de faire.

Cependant, lorsque Zunaira se retrouvera en prison, il se trouvera désarmé sous le charme de sa détenue...

Une nouvelle fois on découvre l'horreur et la folie des fanatiques qui créent la peur en déshumanisant à coup de croyances et de lois absurdes les populations.

Ce premier film d'animation de Zabou Breitman et de Eléa Gobbé-Mévellec est aussi beau que son propos y est tragique et violent. Une véritable réussite.

Ce film est disponible en VOD sur notre plateforme Mediathèque Numérique.

Haut de page + jeuxprint

Flèche vers le haut de page

Une sélection de jeux en Print & Play

Pendant le confinement, les éditeurs de jeux de société se mobilisent et vous proposent des dizaines de jeux en "print and play". Vous avez seulement besoin d'une imprimante et d'une paire de ciseaux pour profiter de cette sélection dénichée par vos bibliothécaires.

logo du jeu unlock!

Unlock !
Unlock ! est un jeu coopératif édité par Space Cowboys basé sur le principe des escape games. Accessible à partir de 10 ans, ce print and play vous permet de jouer à 5 démos de niveaux différents.
Jouer à Unlock!

virus de bandido

Bandido version Covid-19
Bandido est un jeu de cartes coopératif édité par Helvetiq accessible à partir de 6 ans, pouvant se jouer seul et jusqu'à 4 joueurs. Il faudra empêcher le virus de s'échapper en le bloquant grâce aux gestes barrières.
Jouer à Bandido

Deux personnages du jeu codenames

Codenames
Codenames est un jeu édité par Iello se jouant à partir de 2 joueurs et accessible à partir de 14 ans. Dans ce jeu d'associations d'idées, vous devrez deviner ou faire deviner à votre équipe des noms de code. Ecoutez les indices et osez prendre des risques !
Jouer à Codenames

Logo du jeu Paper Tales

Papertales
Paper Tales est un jeu de combinaisons de cartes, édité par Catch Up Games se jouant de 2 à 5 joueurs à partir de 12 ans. En jouant en simultané, les joueurs tenteront d'écrire la plus belle légende pour leur royaume au fil de deux siècles.
Jouer à Paper Tales

logo du jeu match5

Match5
Match5 est un jeu d'expression édité par Synapses Games et pouvant se jouer de 2 à 8 joueurs à partir de 10 ans. Dans ce jeu, il vous suffira de trouver un lien entre 2 cartes mot. Utilisez votre imagination pour trouver une réponse à chacune des 10 combinaisons en 3 minutes !
Jouer à Match5

Ours pixellisé du jeu Wild Space

Wild Space
Wild Space est un jeu de carte tactique édité par Catch Up Games qui ravira les joueurs de plus de 10 ans. Combinez efficacement vos cartes afin de renforcer votre équipage. Des règles accessibles pour des parties rapides !
Jouer à Wild Space

Boite du jeu Corinth

Corinth
Edité par Eyes of Wonder, Corinth est un jeu de stratégie accessible à partir de 8 ans et jouable de 2 à 4 joueurs qui devront choisir entre privilégier leurs intérêts ou ralentir leurs adversaires. Un jeu aux règles courtes et faciles à appréhender.
Jouer à Corinth

Logo de combo color

Combo Color
Combo Color est un jeu de coloriage stratégique édité par Asmodée et jouable à partir de 8 ans, de 2 à 4 joueurs. Usez de stratégies pour multiplier vos points, tromper vos adversaires et obtenir le meilleur score.
Jouer à Combo Color

 

Haut de page + ancre Roubaix

Flèche vers le haut de page

Roubaix une lumière

Roschdy Zem lumineux face à un fait divers très sombre.

Roubaix.jpg

Roubaix, une lumière
De Arnaud Desplechin

Si les films sont souvent inspirés d'oeuvres littéraires, il est assez rare finalement que leurs récits soient tirés de documentaires.

C'est pourtant le cas avec le dernier film d'Arnaud Desplechin.

Ému en découvrant « Roubaix, commissariat central» de Mosco Boucault en fin de soirée sur France 3, Desplechin se décida 11 ans après son visionnage à le porter sur grand écran.
Natif de cette ville, le cinéaste revient ainsi sur la vie d'un commissariat roubaisin et plus exactement sur un crime étrange.

Ce fait divers impliquait deux femmes qui auraient tué leur voisine sans réel mobile. Sara Forestier et Léa Seydoux forment ce duo de paumées alccoliques et toxicomanes avec justesse.

Mais c'est incontestablement Roschdy Zem en commissaire Zaoud qui est la véritable lumière de ce film noir, très noir.

Ce film est disponible en VOD sur notre plateforme Mediathèque Numérique.

Haut de page + ancre devoirjustice

Flèche vers le haut de page

Devoir de justice

Adapté du roman D. de Robert Harris, ce film revient sur l'affaire Dreyfus mais du côté du colonel Picquart et de son enquête.

j-accuse.png

J'accuse
De Roman Polanski

Mettons les polémiques de côté si vous le voulez bien afin de commenter sereinement ce film.

Dès la scène d'ouverture, nous sommes immédiatement dans l'histoire avec la dégradation froide et cinglante du jeune capitaine juif, Alfred Dreyfus dans la cour de l'école militaire. Condamné de haute trahison, il devra purger sa peine sur l'île du diable.

Nommé à la tête du contre-espionnage, le colonel Picquart va s'apercevoir rapidement que l'enquête concernant Dreyfus était à charge.

Pourtant antisémite, il va mener une contre-enquête dans le plus grand secret et découvrira la vérité...

Avec une mise en scène exigeante, Roman Polanski nous entraine dans un thriller de bureau passionnant où Jean Dujardin excelle ainsi que Louis Garrel et le toujours très étonnant Grégory Gadebois.

Film disponible sur Médiathèque Numérique (disponible pour les abonnés)

Haut de page + ancre petitefleur

Flèche vers le haut de page

Petite fleur de bonheur

Un film séduisant surtout par son message : tout ce qui est séduisant n'est pas forcément bienveillant.

Affiche du film little joe

Little Joe
de Jessica Hausner

Ce sera bientôt la chose à la mode que les gens rêveront d'avoir pour être comblés. On pourra lui donner un nom et si on lui parle souvent, elle assurera le bonheur à son propriétaire.

Ce n'est pas « Alexa » mais une étrange fleur rouge vermillon cultivée avec le plus grand soin par une société experte en plante génétiquement modifiée.

Alice y est employée comme phytogénéticienne et doit assurer le bon développement de ces nouvelles plantes.

Alors qu'elles n'en sont qu'au stade expérimental, elle va en offrir une à son fils. Très vite et imperceptiblement, le comportement de ce dernier va changer...

Avec une mise en scène clinique et une magnifique photographie, ce film vaut le détour par le climat qui s'en dégage et la performance superbe d'Emily Beecham, récompensée par le prix d'interprétation à Cannes en 2019.

Film disponible sur Médiathèque Numérique (disponible pour les abonnés)

Haut de page 17 + ancre viescolaire

fleche-haut.JPG

Un deuxième film qui mérite le tableau d'honneur

Après le succès de Patients, leur premier film, Grand Corps Malade et Medhi Idir reviennent derrière la caméra pour traiter de l'école, ou plutôt du collège.

400-arts-viescolaire.png

La vie scolaire
de Grand Corps Malade et Medhi Idir

Rassemblant leurs souvenirs de cours et les mettant au goût du jour, les réalisateurs dressent un portrait le plus juste possible du système scolaire dans les zones prioritaires.

Après s'être beaucoup renseignés auprès des professeurs et des élèves, ils ont gommés au maximum tous les clichés qu'ils pouvaient avoir en tête.

Porté par la relation entre la formidable Zita Hanrot qui interprète la conseillère principale d'éducation et Liam Pierron, dont c'est le premier rôle et qui joue avec conviction un jeune élève en difficulté, le film navigue entre comédie pure et réalisme social avec classe et sincérité.

Appréciations : excellent travail, félicitations !

Film disponible sur Médiathèque Numérique (disponible pour les abonnés)

La Vie scolaire Bande-annonce VF

Haut de page 17 + ancre chambre212

fleche-haut.JPG

Chambre avec visions

Le cinéaste signe un film brillament mis en scène et surtout subtilement écrit.

Affiche du film chambre 212

Chambre 212
de Christophe Honoré

Alors qu'elle vient de rompre avec l'un de ses étudiants qu'elle avait pris pour amant, Maria rentre chez elle comme si de rien n'était. Mais son mari s'aperçoit de son infidélité et il s'en suit une explication verbale sans fard et sans retenue.

Maria décide alors de quitter le domicile conjugal et de s'installer dans l'hôtel d'en face, dans la chambre 212. Durant une nuit, ses précédentes histoires d'amour vont alors reprendre vie...

Lorsque nous pensons à Christophe Honoré, le terme de comédie ne vient pas forcément en tête et le pitch du film pourrait annoncer un film lourd sur l'adultère. Mais je vous rassure, il n'en est rien !

Entre mots d'auteurs et références cinématographiques, nous sommes dans une oeuvre où les ombres de Bertrand Blier et Alain Resnais planent avec flamboyance et légéreté. Chiara Mastroiani n'a jamais été aussi radieuse.

Film disponible sur Médiathèque Numérique (disponible pour les abonnés)

Haut de page 17 + ancre fahim

fleche-haut.JPG

Les échecs d'un petit génie clandestin

Il y a des histoires vraies plus fortes que n'importe quelle fiction. Celle de Fahim en est une nouvelle fois la preuve.

Affiche du film Fahim

Fahim
de Pierre François Martin Laval

Alors qu'il vit au Bangladesh, Fahim est contraint de quitter son pays avec son père. Arrivés en France, ils s'aperçoivent qu'il est très difficile de se voir délivrer l'asile politique. Mais Fahim va s'inscrire dans un club d'échec miteux car il a un véritable don pour ce jeu.

Il va alors faire la connaissance de Sylvain (Gérard Depardieu), professeur bourru qui a une revanche à prendre au championat de France. Ils apprendront peu à peu à se connaître et à se respecter.

Mais Fahim et son père restent des réfugiés clandestins et leur situation est de plus en plus délicate. Les échecs seront-ils la solution ?

On pouvait craindre le pire du réalisateur des Profs ou de Gaston Lagaffe.

Mais avec un sujet grave, Pierre François Martin Laval réussi un film familial qui n'est pas certes sans défaut mais qui a du cœur et ce n'est pas le moindre des compliments.

 Film disponible sur Médiathèque Numérique (disponible pour les abonnés)

Haut de page 17 + ancre toiledesir

fleche-haut.JPG

La toile du désir

Céline Sciamma a un véritable regard artistique jamais innocent et toujours réfléchi.

Affiche du film Portrait de la jeune fille en feu

Portrait de la jeune fille en feu
de Céline Sciamma

Lorsque Céline Sciamma se met à s'intéresser aux femmes peintres du XVIIIème siècle pour le projet de son film, elle ne connait que peu de choses sur le sujet.

Elle est très surprise d'apprendre qu'il y a une véritable ébullition de femmes artistes à l'époque et dont l'histoire ne retient que deux ou trois noms.

Pour elle, en inventer une, c’était penser à toutes, c'est pour cela qu'elle imagine le personnage de Marianne.

Débarquée sur une île bretonne, l'artiste peintre doit réaliser le portrait d'Héloïse, la fille de la comtesse qui l'a engagée. Mais celle-ci refuse de poser...

Si la comparaison avec certains films de Jane Campion a souvent été faite, elle est rapidement effacée car la cinéaste a un véritable regard artistique jamais innocent et toujours réfléchi... Surtout, on reste assis et on n'éteint pas avant la fin du film !

Film disponible sur Médiathèque Numérique (disponible pour les abonnés)

Haut de page 17 + ancre amoursdefuntes

fleche-haut.JPG

Amours défuntes

Pour son premier film en temps que réalisatrice, Hafsia Herzi a assuré le scénario, la production et l'interprétation.

affiche du film : tu mérites un amour

Tu mérites un amour
de Hafzia Herzi

Avec un tout petit budget, Herzi nous parle de la perte d'un amour. Maintes fois abordée dans la littérature et au cinéma, cette thématique était un risque pour un film qui aurait pu n'être que le rabachage d'histoires mal digérées.
Il n'en est rien car ce qui marque avant tout, c'est l'humour et la grande liberté qui se dégagent de ce récit.

Réalisé sans autorisation dans les rues de Paris, ce film compose avec un casting d'acteurs amateurs qui ne déméritent pas, dont l'excellent Djanis Bouzyani en ami gay absolument génial.
Nous retrouvons aussi Anthony Bajon qui joue le fils dans Au nom de la terre. Hafsia Herzi prouve bien que sans argent mais avec des idées, il est possible de faire de bons films à la fois originaux et lumineux.

Film disponible sur Médiathèque Numérique (disponible pour les abonnés)

Haut de page 17 + ancre viaje

fleche-haut.JPG

Voyage dans la chambre de ma mère

Ce film espagnol d'une grande sensibilité est servi par deux comédiennes exceptionnelles.

Affiche du film Viaje

Viaje
de Celia Rico Clavellino

Les relations complexes entre une mère et sa fille à la suite de la mort du mari (et père).

La fille voudrait bien partir travailler à Londres tout en ne voulant pas quitter sa mère, la mère ne peut se résoudre à la laisser partir tout en comprenant que la vie de sa fille est ailleurs.

Peu à peu, étape par étape, elle devront apprendre la séparation.

 Film disponible sur Médiathèque Numérique (disponible pour les abonnés)

Haut de page 17 + ancre nomterre

fleche-haut.JPG

Terre de misère

Tiré de la propre histoire du réalisateur Edouard Bergeon, ce film raconte l'histoire de sa famille et de son père, Pierre, en particulier.

Affiche du film Au nom de la Terre

Au nom de la Terre
de Edouard Bergeon

Installé comme agriculteur en 1979 avec l’envie et la passion du métier, Pierre travailla beaucoup sous le regard jamais satisfait de son paternel qui lui a légué la ferme. Mais les dettes s'accumulent et même s'il se bat pour vivre et développer son exploitation, il sombrera peu à peu, victime des contraintes et d'un système peu aidant.

Investi totalement dans le projet, Guillaume Canet a non seulement interprété le rôle de Pierre avec une étonnante sincérité mais a aussi co-produit ce film qui rend honneur aux agriculteurs.

 Film disponible sur Médiathèque Numérique (disponible pour les abonnés)

Haut de page 17 + ancre horsnormes

fleche-haut.JPG

Autisme et altruisme

Depuis Intouchable, nous attendons les nouveaux films de Nakache et Toledano avec envie. Bonne nouvelle, leur dernier film est un excellent cru.

Affiche du film hors norme

Hors normes
de Eric Toledano et Olivier Nakache

Au sein de leurs deux associations respectives, Bruno (Vincent Cassel) et Malik (Reda Kateb) sont aux prises avec des enfants autistes qu'ils aident à trouver leur place dans notre société.

Pour cela, ils s'appuient sur des jeunes issus de quartiers difficiles qui deviennent encadrants. Mais les situations ne sont pas toujours évidentes à gérer... Alors qu'ils passaient leurs diplômes de directeur de colonie de vacances, les futurs réalisateurs rencontrent Stéphane Benhamou, le créateur de l’association «  Le Silence des Justes » à destination des autistes.

Ainsi, depuis plus de 20 ans, ce sujet leur tenait à cœur et c'est avec une grande délicatesse et une belle énergie qu'ils nous offrent un film humain et bienveillant ce qui, en ces temps tourmentés, fait du bien.

Film disponible sur Médiathèque Numérique (disponible pour les abonnés)

 

Haut de page 17 + ancre camille

fleche-haut.JPG

Profession reporter-photographe

Après un premier film bouleversant Hope qui se passait déjà en Afrique, Boris Lojkine revient derrière la caméra avec une histoire retraçant le tragique destin de Camille Lepage.

camille2.jpg

Camille
de Boris Lojkine

Amoureuse de l'Afrique, cette jeune photojournaliste souhaitait aider les populations oubliées de tous.
Par ses photos, elle les rendaient enfin visibles au plus grand nombre. Couvrant la guerre civile qui se préparait en Centrafrique, elle se retrouvera confrontée à une violence inimaginable dont elle sera elle-même victime.

Pour écrire son scénario, le cinéaste mena une enquête minutieuse en rencontrant sa famille, ses amis et ceux qui l'avaient cotoyée. C'est pourquoi ce film est aussi intense que respectueux.
Mais l'atout majeur de ce film, c'est avant tout son actrice principale Nina Meurisse, qui est de tout les plans et dont le cinéma français ne pourra bientôt plus se passer, c'est une certitude.

Disponible en ligne en cliquant ici.

Un concert sans fausse note

En attendant la sortie de son 4ème et prochain album, Myopia, prévue ce mois-ci, replongez en vidéo dans la musique raffinée d'Agnès Obel, avec son concert enregistré à la Philharmonie de Paris, le 14 mai 2017.

Agnès Obel durant le concertAgnès Obel
Live à la Philharmonie de Paris

Agnès Obel est une auteure, compositrice, interprète et musicienne née au Danemark.

Sa musique, inspirée par Erik Satie, Claude Debussy ou encore Maurice Ravel, se mêle à d'autres influences parmi lesquelles John Cale, Kate Bush ou Joni Mitchell, qu'elle découvrira à l'adolescence.

Son premier album, Philharmonics, sort en septembre 2010 et devient rapidement disque d'or. Suivra Aventine en 2013, avec la même destinée, puis Citizen of Glass en 2016. Myopa, lui, est prévu pour 21 février 2020.

Accompagnée sur la scène de la Grande salle Pierre Boulez par 3 musiciennes, Agnès Obel y joue ses plus beaux titres, notamment Familiar, Dorian, Trojan Horses ou encore The Curse.

Sa musique s'y fait intime, et les premières notes finissent d'installer une ambiance des plus fragiles et mystérieuses où le temps semble suspendu, porté par le piano et la voix éthérée de l'artiste ainsi que par l'ensemble de cordes de ses musiciennes.

Le concert se termine par le titre Stretch Your Eyes, littéralement "Étire tes yeux" et son final enlevé, comme pour mieux se réveiller de cette parenthèse enchanteresse auquel nous a invité l'artiste pendant près d'une heure.

Concert disponible sur la ressource en ligne Philarmonie (disponible pour les abonnés)

Les plus belles expositions virtuelles pour se cultiver depuis chez soi

L’actualité vous empêche de mettre le nez dehors ? Qu’importe ! Sur Internet, mini-sites, expositions virtuelles, web-documentaires proposent des immersions en très haute définition dans les chefs-d’œuvre ou l’exploration de trésor en musique et en récit. À défaut de pouvoir se rendre au musée, c’est le musée qui vient à vous !

600-musee-en-ligne-.jpg

| Google Arts & Culture

Outre ses colossales collections virtuelles d’œuvres, la plateforme Google Arts & Culture propose d’excellents dossiers aux contenus scientifiques de qualité. On apprécie particulièrement l’analyse, en français, de La Jeune Fille à la perle de Johannes Vermeer par la romancière Tracy Chevalier ou encore Faces to Frida, consacrée à l’icône mexicaine, avec la complicité du Centre Pompidou.

Google Arts & Culture
https://artsandculture.google.com/?hl=fr

| Le Centre Pompidou

Le Centre Pompidou vous propose d'aborder les grandes questions de société à travers une œuvre et son auteur. Chaque mois, l’émission Un podcast, une œuvre vous propose d’explorer une œuvre phare de la collection, à partir d’archives de conférences historiques, d’interviews inédites, de points de vue détonants et de musiques actuelles.

Centre pompidou
www.centrepompidou.fr/fr
www.centrepompidou.fr/lib/Podcasts/Un-podcast-une-oeuvre

| Dans le jardin du bien et du mal

Un tête-à-tête magique avec le plus fabuleux des chefs-d’œuvre : Le Jardin des délices (1503–1515) de Jérôme Bosch.

Ce site immersif nous en fait découvrir chaque infime détail d’un œil neuf. Que vous choisissiez de suivre la visite guidée (en anglais) ou l’exploration libre, accompagnée d’une ambiance sonore envoûtante, voilà une expérience artistique unique. Que ce soit en Enfer ou au Paradis !

Le Jardin des délices
archief.ntr.nl/tuinderlusten/en.html

| Van Gogh sous toutes les coutures

Vous pensiez tout savoir de Vincent van Gogh ? Rendez-vous sur le site du Van Gogh museum, vous serez sans doute surpris ! Dans une partie de son site internet intitulée stories, le musée explore la vie du peintre de façon interactive et ludique. Sa relation avec son frère Théo, sa passion pour le Japon, mais aussi, bien-sûr, la maladie… Tout est richement documenté et illustré.

Van Gogh
www.vangoghmuseum.nl/en/stories?v=1

| Léonard comme vous ne l’avez jamais vu

Vous avez raté l’exposition événement du Louvre ? Séance de rattrapage offerte avec le mini-site spécial Léonard de Vinci du magazine Beaux arts, véritable exposition multimédia, créé à l’occasion du 500e anniversaire de sa mort. Riche en animations, documents (audio et vidéo) et œuvres en haute définition, il est conçu comme un objet éditorial à dérouler.

Léonard de Vinci
www.beauxarts.com/leonarddevinci/
www.beauxarts.com/grand-format/les-plus-belles-expos-virtuelles-pour-se-cultiver-depuis-chez-soi/

| La Fondation Louis Vuitton

La Fondation Louis Vuitton vous offre des rendez-vous pour revivre des expositions, concerts et masterclasses passées sur la page #FLVchezvous !

Trois rendez-vous sont donnés chaque semaine :
- le mercredi à 18h, une visite d’une exposition avec les commentaires des commissaires,
- le vendredi à 20h30, un grand concert de musique qui s'est tenu dans l'Auditorium,
- le dimanche à 17h30, un concert d’une promotion d’élèves de la Classe d’Excellence de Violoncelle, dirigée par Gautier Capuçon.

Actualités de la fondation
www.fondationlouisvuitton.fr/fr/la-fondation/actualites-flv.html

| Le grand Palais en direct

Découvrez en avant-première des vidéos, de la réalité augmentée, de la lecture, des jeux, des ressources pédagogiques, des dessins...autour de l’exposition Pompéi. Voici l’avant-première Pompéi pour vivre, lire, admirer, s’évader et jouer en ligne :

www.grandpalais.fr/fr/programmation

Haut de page 17 + ancre mondegrand

fleche-haut.JPG

Voyage en terre inconnue

Affiche du film un monde plus grand

Un monde plus grand
de Fabienne Berthaud

A la mort de son mari dont elle n'arrive pas à faire le deuil, Corinne doit aller en Mongolie pour y enregistrer des sons, des chants et des musiques traditionnels. Lors d'une séance de chamanisme, Corinne va réagir violemment à ce rituel. La chaman lui annoncera alors qu'elle possède un don rare et qu'elle doit être formée.

Fabienne Berthaud aime avant tout filmer des histoires de femmes. Après Frankie, Pieds nus sur les limaces et Sky, elle quitte Diane Kruger et la remplace par Cécile de France pour son quatrième film.

Adapté d'un récit de Corine Sombrun, ce film à petit budget nous fait voyager dans les grands espaces de Mongolie comme au plus profond de l'âme. N'hésitez pas à tenter l'expérience.

Disponible en ligne en cliquant ici.

Haut de page 17 + ancre bruitsrecife

fleche-haut.JPG

Les bruits de Recife, un premier film réussi

Affiche du film Les bruits de Recife

Les bruits de Recife
de Kleber Mendonça Filho

Pour un premier film, celui du brésilien  Kleber Mendonça Filho, est absolument maîtrisé.

Tant au niveau de l'image que du son (particulièrement soigné et présent). Les bruits de Recife est un film aux personnages attachants qui décrit la vie d'un quartier de la classe moyenne.

Lorsqu'une société privée débarque et se propose d'assurer la sécurité du quartier, les choses changent peu à peu.

Le coup de théâtre final apporte quant à lui un éclairage sur l'ensemble du film.

Disponible en ligne en cliquant ici.

90's, un premier film poignant

Affiche du film 90's

90's
de Jonah Hill

Banlieue de Los Angeles. Stevie, 13 ans, grandit au milieu d’une mère trop souvent absente et d’un grand frère tyrannique qui le frappe à la moindre occasion.

Alors que l’été arrive, Stevie trouve comme seule échappatoire à sa condition le skate, et rencontre rapidement une bande de jeunes skateurs désœuvrés comme lui avec qui il va rapidement se lier d’amitié, et avec qui il fera les 400 coups…

90’s est un récit d’apprentissage, celui du passage de l’adolescence vers le monde des adultes. Sa singularité réside dans la reconstitution fidèle de ces moments de vie, comme autant de rites de passage obligés. C’est le récit des premières fois, premières cuites, premiers émois amoureux, premières protestations.

On pense forcément aux teen movies de Larry Clark, à Gus Van Sant et plus particulièrement Paranoïd Park, ou à Peter Yates et Breaking Away, dont 90’s prend le contrepied en adoptant un ton résolument plus dramatique.

Le film, qui évite brillamment tous les écueils inhérents au genre, ici pas de pathos ou de misérabilisme, doit aussi beaucoup à ses comédiens, et notamment au jeune Sunny Suljic, qui irradie la pellicule et donne au film, par son interprétation, toute sa pudeur et son intensité.

Servi par une bande son du tonnerre où se côtoient The Pixies, Cypress Hill, Nirvana, Herbie Hancock, et baigné dans une lumière crépusculaire, le film de Jonah Hill, vu auparavant comme acteur chez Martin Scorsese ou Harmony Korine, est un témoignage magnifique sur l’adolescence, mâtiné d’une nostalgie non feinte pour ces années 90 où, faute d’internet et d’une surabondance d’écrans, la rue était alors le plus génial des terrains de jeu.

Un premier passage derrière la caméra pleinement réussi, gageons que le prochain sera du même acabit !

Disponible en ligne en cliquant ici.

Haut de page 17

fleche-haut.JPG

Board Game Arena : un site pour jouer en ligne à vos jeux de société préférés !

BoardGameArena? ou BGA pour les initiés? est une plateforme qui permet de jouer à des jeux de société en ligne avec vos amis ou des joueurs du monde entier ! Alors entre deux livres ou deux épisodes de votre série fétiche, venez découvrir cet incroyable outil !

Logo du site BoardGameArena

Qu'est-ce-que BoardGameArena ?

BGA est une plateforme gratuite de jeux de société qui permet de jouer en ligne à travers le monde entier. Il n’est pas rare de jouer avec un thaïlandais, un brésilien et un canadien à la même table. C'est donc une plateforme universelle, traduite, s'il vous plaît, en 32 langues !

Une prise en main facile !

L’une des caractéristiques de BGA est sa simplicité de prise en main. Chaque jeu est présenté et les règles sont expliquées ! La seule contrainte pour jouer : s'inscrire. Mais cela ne prend que quelques secondes et plusieurs heures de jeu vous attendent !

À quels jeux jouer ?

Il y a un large choix de jeux ! Du classique Yahtzee au célèbre jeu Carcassonne, il y en a pour tous les goûts ! Voici une liste non exhaustive des jeux auxquels vous pourrez jouer : 7 wonders, Hanabi, 6 qui prend, Dice Forge, Kingdomino, Takenoko etc.

Alors pour découvrir BGA, ne perdez pas un instant et cliquez ici !

Quand le jazz et le maloya se rencontrent...

Deux magnifiques albums dans lesquels la musique traditionnelle de l'île de la Réunion se marie de manière sublime au jazz envoutant de l'excellent saxophoniste Gaël Horellou.

Pochette du CD Identité pochette du CD tous les peuples

Identité (album de l'année 2017- TSF Jazz) et Tous les peuples (2019)

Quel rapport entre le maloya, musique traditionnelle réunionnaise et le jazz ? Tout simplement l'Afrique, ses rythmiques et son blues exportés à la fois aux États-Unis, berceau du jazz, et sur l'île de la Réunion qui a acceuilli bon nombre d'esclaves elle aussi.

Et voilà que des décennies plus tard, naît cette fusion entre Gaël Horellou et des musiciens de l'île de la Réunion : citons les musiciens talentueux parce qu'ils le méritent : Vincent Philéas et Vincent Aly Béryl (percussions, chant), Nicolas Beaulieu (guitare), Florent Gac (orgue), Fredo Ilata (percussions) avec la participation de Émilie Maillot  (percussions, chant), Maxence Emprin  (saxophone ténor), Teddy Doris  (trombone), Pascal Bret  (chant).

Sur France musique, l'émission Open jazz leur a consacré un article et diffuse toujours l'interview de Gaël Horellou (à partir de 7 min 40). Il nous raconte comment il a été "envouté" par le maloya lors de son premier séjour sur l'île de la Réunion. A lire et à écouter sur le site de France musique.

Autre article intéressant sur l'album "Tous les peuples" à lire sur le site Latins de jazz ...et cie.

Restez vigilant, les réunionnais devraient revenir dans quelques mois pour enflammer à nouveau la scène avec Gaël Horellou ! A suivre sur le site du projet Identité.

CD 1.3 HORE | Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponibilité du document

Et à écouter sur DiMusic

Open content : L'art en libre accès

Open content : plus de 150 000 œuvres des collections des musées de la Ville de Paris en libre accès

Les musées de Paris

Avec plus de 58 musées sur son territoire, la Ville de Paris est surtout connue pour ses grands établissements comme le Louvre ou le musée d'Orsay. Pourtant des milliers d'œuvres sont exposées dans des musées moins connus. Pour faire connaître ces incroyables collections, Paris musées vient de donner accès sur son site internet à plus de 150 000 reproductions numériques.

L'objectif étant de "renforcer les actions en faveur d’un meilleur accès à l’art et à la culture", le site offre un très large catalogue d'œuvres en tout genre (peinture, sculpture, estampes, photos) libres de tout droit d'auteur.

Tombées dans le domaine public, ces reproductions d'œuvres peuvent donc être téléchargées librement et utilisées sans restriction. Les images sont disponibles en haute définition (300 ppp), sous licence Creative Commons Zero (CCØ) et sont accompagnées de leur cartel (fiche d'information technique et historique) ainsi que d'une charte de bonnes pratiques qui donne quelques informations supplémentaires sur la démarche et la licence CCØ.

Pourquoi cette initiative ?

Pour Paris Musées, c'est une démarche « de valorisation, de médiation et de sensibilisation pour guider les internautes ». Et si la démarche vous dit quelque chose, c'est qu'elle se rapproche de ce que fait l'association Wikimédia, l'éditeur de l'encyclopédie en line Wikipédia. L'établissement public Paris Musées s'est d'ailleurs associé avec cette association « pour, entre autres, illustrer Wikipédia […] et encourager la rédaction de contenus sur les œuvres, mais aussi les collections et périodes concernées ».

Les musées de la Ville de Paris s’inscrivent dans la lignée de nombreux organismes culturels qui diffusent leurs ressources numériques sous licences libres. Philippe Rivière, chef du service numérique de Paris Musées, explique au magazine L’Obs :


« Cela fait longtemps qu’on y réfléchit, d’autant que nous numérisons nous-mêmes beaucoup. Sur le million d’œuvres de nos musées, 320 000 sont en ligne – soit 600 000 images – et on continue à en ajouter. Le mouvement dit de l’open content a été lancé par des grands musées anglo-saxons et du nord de l’Europe, comme le Rijksmuseum d’Amsterdam ou la National Gallery de Londres. C’est très important, car une œuvre sous licence libre est mieux indexée par Google, et, en améliorant leur référencement, nous contrôlons mieux la qualité des œuvres diffusées : ce sont nos images en HD, avec une colorimétrie étudiée, qui vont primer. »

Pour en savoir plus, rendez-vous sur le portail des collections de Paris Musées : parismuseescollections.paris.fr

Haut de page 16

fleche-haut.JPG

Arrêt sur image : la BD

Pour le nouveau festival Imag’in et BD 2020, Arrêt sur image sera consacré à la bande dessinée. Cette année, la MAM a le plaisir d'accueillir trois auteurs : Laurent Bonneau, Nicolaï Pinheiro et Ludovic Debeurme.

Couverture de la BD Les brûlures

Laurent Bonneau a sorti en 2019, un roman graphique Les Brûlures, avec ZIDROU au scénario. L’histoire se déroule dans une station balnéaire où des prostituées sont assassinées. Leurs cadavres sont mutilés. Assane N’Diaye, inspecteur de police,  va mener l’enquête dans les hautes sphères.

Après la trilogie Métropolitan, Laurent Bonneau revient au policier, avec un trait de crayon très réaliste et une atmosphère générale qui transparaît parfaitement dans les couleurs. Le malaise ressenti par l’inspecteur est restranscrit par la maîtrise et la technique de son dessin.

Nous aurons donc l’occasion d’échanger avec lui sur ses secrets de fabrication et de discuter de la conception d’une planche et d’une vignette.

Bamboo éditions, 2019
BDR ZIDR | Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponiblité du document

Couverture de la BD Lapa la nuit

Nicolaï PINHEIRO est né à Rio de Janeiro, et des trois auteurs invités, il est le plus jeune dans le métier. En 2012 paraît La Drôle de  vie de Bibow Bradley d’après le roman d’Axl Cendres, puis récemment Lapa la nuit.

Lapa est un quartier bruyant, vivant, situé à la frontière entre les résidences chics de Rio et les quartiers populaires du Nord. C’est un endroit où tout est possible et où les univers, les vies s’entrechoquent. Nous suivons la rencontre de Fabio, Joanna, Cacique et Erika. L’atmosphère y est très festive. Et plus l’heure avance, plus l’alcool et les subtances illicites font leurs effets, le tout servi par des couleurs enveloppantes, chaudes, avec des ombres parfaitement dosées.

Vous l’aurez compris, le dépaysement est total. Nous sommes loin des clichés liés au tourisme de masse. La jeunesse brésilienne cotoît aussi bien l’étranger que le travailleur de nuit. Sans exagération, sans fausse note, la lecture nous laisse un souvenir vivant et chaleureux de ce quartier de Rio.

Sarbacane, 2018
BDR ZIDR | Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponibilité du document

Couverture de la BD Epiphania

Ludovic DEBEURME sort des sentiers battus de la bande dessinée dite classique. C’est en 2007, avec Lucille, qu’il recevra un prix à Angoulême et sera découvert par le grand public.
Le tome 3 d’Epiphania vient de paraître en fin d’année 2019 et clotûre la série du même nom.

Epiphania est un savant mélange de conte fantastique et de série d’anticipation. Certains "enfants" viennent au monde en étant mi-humains et mi-animaux. Cette différence est le point de départ d’un bouleversement dans cette société.

Plus habitué à être dans le symbolique et l’inconscient, Ludovic Debeurme aborde une thématique plus politique qu’intimiste. Même si, rassurez-vous, son trait de dessin reste immédiatement identifiable. Les couleurs donnent aussi une note plus réaliste aux illustrations.

Casterman, 2017
BD EPIP 1 | Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponibilité du document

Un film incroyable que vous n'oublierez jamais

Jaquette du DVD Yomeddine

Yomeddine
Réalisé par A.B. Shawky

Il est des histoires incroyables, des films impensables, fait avec peu d'argent et que vous n'oublierez jamais. C'est le cas du film Yomeddine, qui nous narre l'histoire d'un quadragénaire lépreux et d'un jeune orphelin qui décident de partir ensemble pour retrouver leur famille.

De ce point de départ, A.B. Shawky, jeune réalisateur dont c’est le premier film, nous livre un road movie étonnant. Il nous entraîne ainsi sur des routes de la campagne égyptienne, loin des lieux touristiques habituels.

Si le film doit beaucoup à son acteur principal Rady Gamal, véritable lépreux aujourd'hui guéri, le film n’est pourtant pas qu’un témoignage sur la maladie. Il est aussi et avant tout une bouleversante aventure humaine dans laquelle le cinéaste nous livre un portrait juste et fort de la société égyptienne.

Jamais larmoyant et sans misérabilisme, ce film est une découverte qui ne vous laissera pas insensible.

DR YOME | Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponibilité du document


Yomeddine
Yomeddine Bande-annonce VO

Une série TV historique sur Louis XIV et Versailles

En 1667, Louis XIV, âgé de 28 ans, transforme Versailles en un somptueux château, affirmant peu à peu son amour pour les femmes et le pouvoir.

jaquette du DVD Versailles saison 1

Versailles, saison 1
réalisé par Jalil Lespert

A la mort de sa mère, la régente Anne d’Autriche, Louis XIV prend définitivement les rênes du royaume de France. Le jeune roi, traumatisé par les frondes, ne rêve plus que de soumettre tous les nobles et de les contrôler. Il sera le soleil et eux les planètes. De gré ou de force, ils subiront son rayonnement.

Commence alors à germer l’idée de les rassembler dans un même lieu. Et son choix se porte sur le simple et humble pavillon de chasse de son père. Les plus grands architectes, jardiniers et décorateurs seront mobilisés pour en faire un palais digne de sa grandeur.

Sur fond d’intrigues, de conspirations, d’alliances et de rivalités, Versailles naîtra dans la souffrance et la douleur.

Dès le générique, nous sommes envoûtés. Le graphisme et la musique plantent le décor avec grâce et intensité.

TV VERS | Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponibilité du document

Toujours plus d'Opéra à la MAM...

opera-roberto-alagna.jpgopera-jonas-kaufmann.jpgopera-verdi.jpg

L'opéra s'invite à la MAM !
Une deuxième partie de saison éblouissante.

Retrouvons-nous dès le vendredi 10 Janvier 2020 dans notre auditorium pour un hommage à Jérôme Savary qui a marqué de son empreinte le monde culturel régional. Nous diffuserons un spectacle musical enregistré à l'opéra comique qui évoquera le monde des années folles et des spectacles de revues. Liliane Montevecchi fera revivre avec tout son talent l'inoubliable Mistinguett.

Retour au grand opéra le dimanche 2 Février avec l'événement de notre saison lyrique : Roberto Alagna en tête de distribution du plus célèbre opéra de Charles Gounod. Enregistré au Royal Opéra House de Londres avec des partenaires prestigieux, notre ténor national a conquis la capitale anglaise et obtenu un véritable triomphe.

Le dimanche 1er Mars, escale à l'opéra de Zurich. Rossini sera à l'honneur avec son dernier opéra en version française. Trop rare sur les scènes lyriques, la mezzo Cécilia Bartoli, diva incontestable à la virtuosité remarquable, aura comme partenaire le fameux ténor mexicain Javier Camanera. Mis en scène par Moshe Leiser, ce spectacle est devenu culte.

Le dimanche 29 Mars place au drame vériste d'Umberto Giordano et retour à Londres pour cet opéra sur fond de révolution française avec Jonas Kaufmann en tête d'affiche de cette épopée historique et romanesque. Un grand moment de bel canto.

Dernier rendez vous lyrique le samedi 25 avril avec l'opéra le plus populaire de Verdi. Dans la prestigieuse salle de la Scala de Milan, nous revivrons les amours de Violetta et Alfredo. La mise en scène somptueuse et le talent d'Angela Gheorghiu clôtureront en beauté cette exceptionnelle saison.

Ajoutez à ces spectacles, un one man show de Florence Foresti le vendredi 6 mars, et la projection d'une comédie de Feydeau avec Francis Perrin le samedi 11 Avril.

Nos diffusions débutent à 14h30. Accès a l'auditorium dès 14h. Pour tout renseignement complémentaire, le personnel de la médiathèque reste à votre disposition, ou par téléphone au 04 99 41 05 50.

Animations gratuites, dans la limite des places disponibles. Accès proritaire aux abonnés sur présentation de leur carte.

Qu'est-ce que la laideur ?

Qu’est-ce que la laideur ? Vaste question à laquelle le monde n’a toujours pas trouvé de réponse définitive. Parce qu’elle est forcément subjective. Ce roman graphique cooréalisé par François Bégaudeau et Cécile Guillard nous en apportent une preuve éclatante.

Couverture du roman graphique une vie de moche

Une vie de moche
de François Bégaudeau et Cécile Guillard

Elle s’appelle Guylaine. Ne cherchez pas, la rime est évidente, facile mais évidente, Guylaine est vilaine. Du moins, le pense-t-elle depuis toute petite. Précisément depuis le jour où les garçons de son quartier l’ont rejetée de leurs jeux, tout simplement parce qu’elle est différente.

C’est un petit mot, un mot tout simple et insondable, qui informe la gamine insouciante de son malheur : Guylaine est « moche ». D’emblée, ce terme va influencer toute son existence, de son adolescence à l’âge de la maturité.

Ce roman graphique traite d’un sujet qui parle à beaucoup de femmes : comment aimer son corps, et réussir à s’accepter. Elle montre les étapes de la vie pour se construire et parvenir à se détacher des diktats de la beauté de notre société.

François Bégaudeau est un écrivain, réalisateur et militant, mais il est également un habitué des collaborations BD en tant que scénariste. Sa plume soutient magnifiquement les dessins de Cécile Guillard, qui, elle, a travaillé sur des projets personnels, des courts-métrages ou des illustrations. Sa technique de dessin au lavis, le mouvement de ces gestes et l’utilisation de l’aquarelle, donnent une force incroyable à ce roman.

Une planche d'une vie de moche

François Bégaudeau et Cécile Guillard signent un ouvrage qui ne peut laisser insensible et qui, plus largement encore qu'un débat beauté-laideur, traite surtout de la différence. L'approche est intelligente et délicate et appelle indéniablement à la réflexion.

Écoutez l'interview de Cécile Guillard :
https://www.rtbf.be/auvio/detail_cecille-guillard?id=2566177&jwsource=cl

Marabout, DL 2019
BDR BEGA - Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponibilité du document

Haut de page 15

fleche-haut.JPG

L'architecture et le design au féminin

Affiche de l'exposition

Le Monde nouveau de Charlotte Perriand
Fondation Louis Vuitton

A Paris actuellement et jusqu'au 24 février, une superbe exposition de la Fondation Louis Vuitton rend hommage à l'architecte et designer Charlotte Perriand (1903-1999).
Voir l'exposition en cours

Cette artiste touche-à-tout fut pionnière dans bien des domaines : la rationalisation de l’espace, la recherche de lignes simples et pures, le choix de belles matières, le recours à l'esthétique de l'univers industriel, la place de la femme et de la nature dans la société... Elle a conçu des tables, des fauteuils, des chaises longues, des meubles, une station de sports d'hiver.
Une femme pionnière parmi des hommes qui la rejetèrent dans l'ombre, comme Le Corbusier avec qui elle travailla longtemps. A voir le documentaire complet d'Arte sur la femme et l'artiste

Pour ceux qui n'auront pas la chance de visiter l'exposition, le catalogue est disponible au pôle Musique.

Gallimard, 2019
720.92 PERR | Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponibilité du document

Et le chasseur devient chassé

couverture de la bande dessinée Zaroff

Zaroff
De Sylvain Rundberg et François Miville-Deschênes

Le comte Zaroff aimait plus que tout pratiquer la chasse à l’homme sur son île tropicale. Les naufragés échoués ne survivaient généralement pas à ces traques. Jusqu’au jour où l’un d’eux réussit à s’échapper après avoir offert Zaroff à ses propres bêtes.

Lorsqu’il raconte son exploit devant un parterre de journalistes, il passe pour un fou, sauf auprès de Fiona Flanagan, la fille d’un parrain de la mafia irlandaise, persuadée depuis longtemps que son père a été l’une des victimes de Zaroff.

Avec une armée de mercenaires, elle décide de venger son père et de traquer à son tour le comte sur son propre terrain.

Sylvain Rundberg et François Miville-Deschênes n’en sont pas à leur première coopération, mais ils se sont tellement bien appropriés l’image du comte Zaroff que nous avons l’impression de découvrir l’œuvre originale.

Le scénario est digne d’un film d’aventure, avec un découpage ultra millimétré. Les paysages sublimes de forêt tropicale sont riches de détail, renvoyant dos à dos la violence des combats humains et animals, avec l’hostilité de la jungle. L’histoire est dense, intense, et nous n’aurions pas boudé notre plaisir avec quelques planches supplémentaires.

Le Lombard, 2019
BD RUND | Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponibilité du document

Un film puissant

Affiche du film Grâce à dieu

Grâce à Dieu
De François Ozon

Au départ, François Ozon envisageait de faire un documentaire sur l'affaire du père Preynat et la mise en accusation du cardinal Barbarin. Finalement, il decide d'en faire une fiction, basée sur les témoignages des victimes regroupées dans l'association La Parole Libérée.

Plus qu'une charge virulente contre l'Église, c'est le portrait d'hommes fragilisés et détruits qui nous est montré. Grand metteur en scène d'actrices, François Ozon prouve son talent à diriger aussi les hommes. Le sujet est difficile mais le talent de trois grands acteurs nous embarque dans leurs histoires personnelles que ce soit avec Melvin Poupaud, froid et retenu, Denis Melochet, révolté et bavard, ou encore Swann Arlaud, à fleur de peau et hypersensible.

Il y a aussi tous les proches de ces personnages, les parents et les enfants dont les réactions sont différentes et imprévisibles. Les dialogues sont trés écrits, chaque mot et chaque silence employé à un poid qui laisse le spectateur sonné. Un vrai chef d'oeuvre.

Cop, 2019
DR GRAC | Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponibilité du document

« Now entering the Grass Kingdom »

couverture de la bande dessinée Grass Kings

Grass kings
de Matt Kindt et Tyler Jenkins

La nouvelle série BD de Matt Kindt se déroule dans une petite ville de l'Amérique profonde dont les habitants refusent tout contact avec l'extérieur.

« Le royaume » est dominé par les trois frères Grass. L'aîné, Robert, est devenu alcoolique suite à la disparition de sa fille, il y a quelques années. Les relations sont extrêmement tendues avec le shérif du comté voisin, Humbert Jr, et ne vont pas s'apaiser avec l'arrivée d'une jeune femme venue trouver refuge au sein de cette communauté. Les tensions se ravivent, et certaines vieilles histoires vont ressurgir et mettre le feu aux poudres.

Un polar en trois tomes dans lequel Matt Kindt a pris le temps d'installer ses gueules cassées et a développé une intrigue à tiroirs. Tyler Jenkins a su donner vie à tous ses personnages bourrus et attachants dont les traits abstraits ajoutent à la tension du récit. Les couleurs reflètent bien la violence des actions, jusqu'au dénouement final. Les critiques ont qualifié son travail de « prouesse graphique ». A juste titre.

Futuropolis, 2019
BDR GRAS 1 | Pôle Musique Arts Cinéma
Voir la disponibilité du document

Killing Eve, un thriller psychologique

Un thriller psychologique qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière minute.

Couverture de la serie de films Killing Eve

Killing Eve
Série TV - saison 1

Eve Polastri, recrue du MI5, se voit confier la mission d'enquêter sur une série d'assassinats survenue au cœur même de la capitale britannique. Intuitive, la jeune profiler ne tarde pas à faire le lien entre tous ces crimes. Elle se trouve alors mêlée à un réseau d'espionnage international. Par la même occasion, elle découvre l'identité de la tueuse à gage Villanelle. Cette dernière, intriguée et impressionnée d'avoir été démasquée par une bleue, décide à son tour de l'étudier. Et pour attirer son attention, elle n'hésite pas à semer des cadavres partout derrière elle.

De Londres à Paris en passant par la Toscane, c'est finalement à Moscou qu'Eve et Villanelle se feront face. Une rencontre explosive en perspective qui changera à jamais les deux femmes. Ce thriller psychologique nous tient en haleine jusqu'à la dernière minute. Les nostalgiques du personnage de Christina Yang dans la série Grey's Anatomy ne seront pas déçus. Sandra Oh campe à la perfection le rôle féministe, drôle et décalé d'Eve.

Universal Pictures Video, 2018
Pôle Musique Arts Cinéma | TV KILL
Voir la disponibilité du document

Haut de page 14

fleche-haut.JPG

Les guérilleros cubains du Hip-hop

Un documentaire musical qui nous plonge dans la réalité cubaine en suivant le parcours de Los Aldeanos, le groupe de hip-hop le plus populaire et contestataire de Cuba.

Affiche du documentaire

Esto es lo que hay, chronique d'une poésie cubaine
de Léa Rinaldi

Créé en 2003 par Aldo et El B., ces artistes authentiques et marginaux critiquent la défaillance du système castriste, en dévoilant l'envers de la révolution et des paysages de cartes postales. Les deux rappeurs se revendiquent comme porte-paroles d'un peuple auquel ils appartiennent et pour qui ils s'entêtent à faire de la musique malgré les difficultés.

Los Aldeanos connaissent un immense succès dans leur pays et à l'étranger, mais de manière clandestine à Cuba, car le gouvernement leur interdit de se produire sur l'île. Ces guérilleros du hip-hop parviennent néanmoins à auto-produire leurs albums et leurs clips.

La réalisatrice, avec aussi peu d'autorisation et de moyens, les a suivis sur 6 ans entre 2009 et 2015, et notamment au moment où, pour la première fois, ils ont pu sortir faire une tournée à l'étranger.

Aléafilms 2015 - 1h40
Pôle Musique Arts Cinéma | 9.93 RINA 2
Voir la disponibilité du document

La première apparition télé au monde de Miles Davis

ina.jpg

1957, un inédit de Miles Davis

Cette archive INA, dont on pensait qu'elle était perdue à jamais, vient de refaire surface à l'occasion d'un inventaire plus de 60 ans après.

En ce mois de décembre 1957, le réalisateur Jean-Christophe Averty filme Miles Davis accompagné de Barney Wilen au saxophone ténor, de René Urtreger au piano, de Pierre Michelot à la contrebasse et de Kenny Clarke à la batterie, en train d' interpréter un thème inspiré du morceau "Dig" de Jackie McLean.

Ce sont les plus anciennes images connues de Miles Davis en train de jouer. Lire l'article

Une BD qui fait réfléchir

cigarettesbd.jpg

Cigarettes : le dossier sans filtre
de Pierre Boisserie et Stéphane Brangier

Et si le plus gros complot de la planète provenait de l'industrie du tabac. C'est ce que cette bd nous démontre.

Le personnage principal "Nico", sorte de diable des temps modernes, nous raconte l'histoire de la cigarette depuis ses débuts et comment les grands industriels du tabac ont tout fait pour l'ancrer dans la société. Sur le modèle des BD-enquêtes américaines, l'album prend le parti d'un narrateur omniscient qui se livre à un exposé chapitré, mais sans le côté ampoulé des colloques universitaires. Ce livre n'est pas le remède miracle pour vous faire arrêter de fumer, mais ça vous fera sans doute réfléchir sur votre propre addiction et la façon dont vous êtes "tombé dans la marmite". Et si vous ne fumez pas, vous réviserez avec cet exemple édifiant un sacré pan de l'histoire du marketing et du capitalisme.
De plus, le graphisme est très original et permet une lecture fluide. L'ironie est de mise, et dans le texte et dans le dessin. Une vraie réussite.

Dargaud, 2019
Pôle Musique Arts Cinéma | BD BOIS
Voir la disponibilité du document

Du grand spectacle

cc-grande-muraille.jpg

La Grande Muraille
de Zhang Yimou

« Entre le courage et l’effroi, l’humanité et la monstruosité, il existe une frontière qui ne doit en aucun cas céder. William Garin, un mercenaire emprisonné dans les geôles de la Grande Muraille de Chine, découvre la fonction secrète de la plus colossale des merveilles du monde. L’édifice tremble sous les attaques incessantes de créatures monstrueuses, dont l’acharnement n’a d’égal que leur soif d’anéantir l’espèce humaine dans sa totalité. Il rejoint alors ses geôliers, une faction d’élite de l’armée chinoise, dans un ultime affrontement pour la survie de l’humanité. C’est en combattant cette force incommensurable qu’il trouvera sa véritable vocation : l’héroïsme. ».

Ce film résonne comme une épopée à la gloire de la Chine. Les effets spéciaux sont hallucinants, et les scènes de combat vous couperont le souffle. De l’aventure de bien belle facture.

Universal Pictures, 2017
Pôle Musique Arts Cinéma | AV GRAN
Voir la disponibilité du document

Navigation archives 2

Page 1 - Page 2 - Page 3 - Page 4

Haut de page

fleche-haut.JPG

sous-menu

CGMeetUp

Chaîne youtube d'un studio d'animation aux États-Unis, très peu connu mais qui réalise des courts métrages très beaux, avec beaucoup de poésie pour certains.

https://www.youtube.com/user/CGMeetUp

Pour les tout-petits

Professionnels de la petite enfance, parents et grand-parents, consultez notre page sur les animations petite enfance et partagez un moment privilégié avec des tout-petits !

Les bibliothécaires de la MAM vous proposent des sélections thématiques de livres, comptines et jeux de doigts. Tous ont été testés et approuvés par les enfants lors de nos ateliers "bébé lecteurs" !

N'hésitez pas à vous en inspirer pour vos séances de lectures, pour choisir vos livres ou vous remettre en mémoire un petit air...

Ziklibrenbib

 

 

Flux chroniques BD