Vous êtes ici : Accueil / Accueil

Introduction

Articles, coups de coeur
Littérature

Articles et coups de coeur sur la littérature adulte et jeunesse.

navigation pages

Page 1 - Page 2 - Page 3 - Page 4

Un roman puissant et viscéral

Couverture du livre En attendant Eden En attendant Eden
De Elliot Ackerman

« […] Cette nuit-là dans la vallée du Hamrin, j’étais assis à côté d’Eden et j’eus plus de chance que lui lorsque notre Humvee roula sur une mine, nous tuant moi et tous les autres, le laissant, lui, tout juste survivant. […] »

C’est par la voix de ce narrateur omniscient que nous est racontée l’histoire d’Eden, soldat américain rapatrié d’Irak, et hospitalisé, inconscient, dans un centre pour grands brûlés du Texas, soldat dont chaque parcelle du corps a été consumée par le feu, transformant ce grand gaillard en un être méconnaissable d’une trentaine de kilos, à force d’amputations.

Bientôt, d'Eden, on ne retient plus le nom, juste qu’il est « l’homme le plus grièvement blessé des deux guerres », des blessures dont il ne guérira probablement jamais.

À ses côtés, sa femme Mary refuse pourtant de le voir partir. Elle espère, attend tristement un signe, apprend à élever seule leur enfant qu'Eden n'a pas connu.

À coup de phrases maigres, Elliot Ackerman, lui-même ancien membre des forces spéciales américaines ayant officié en Afghanistan et en Irak, livre un magnifique roman sur l'amour, la loyauté et la fidélité, et nous interroge sur la question de la fin de vie, dans un récit court et épuré, dénué de tout artifice.

Ed. Gallmeister, 2019
Pôle Littérature et langues
 | R ACKE
Voir la disponibilité du document

Un livre tranquillement déjanté

Couverture du roman Chronique d'une station-service

Chroniques d'une station-service
de Alexandre Labruffe

L'ennui guette le pompiste ordinaire.

L'ennui génère à partir des petits riens du quotidien des intrigues fantasmées, des quiproquos  absurdes que le narrateur regarde de haut, avec le décalage de sa fonction.

Un humour qui semble involontaire jaillit de ces situations, un humour caustique mais jamais cynique, une forme d'auto-dérision qui fait de ce texte un petit bijou de finesse.

Verticale, DL 2019
R LABR | Pôle Littérature et langues
Voir la disponibilité du document

La douleur de l'exil dans la violence de la guerre

Un roman d'une sensibilité extrême servi par une écriture nette et précise.

couverture du roman Le ghetto intérieur

Le Ghetto intérieur
de Santiago H. Amigorena

1940. Un groupe de juifs polonais exilés à Buenos Aires se retrouve tous les jours dans un petit café.

Avec pour eux la question récurrente, omniprésente, de savoir ce qui se passe dans cette Europe qu'ils ont fuie.

Vicente Rosenberg, l'un d'entre eux, heureux d'avoir construit une nouvelle vie, reçoit des lettres de sa mère restée à Varsovie, lettres auxquelles il ne répond pas toujours.

Apprenant peu à peu les camps et la violence, il va plonger dans la culpabilité d'avoir laissé là-bas sa mère, de n'être pas allé la chercher quand il était encore temps, et s'enfermer dans son ghetto intérieur.

Pol, 2019
R AMIG | Pôle Littérature et langues
Voir la disponibilité du document

La folie en spectacle

Couverture du roman Le bal des folles de Victoria Mas

Le bal des folles
de Victoria Mas

« Chaque année, à la mi-carême, se tient un très étrange Bal des Folles. Le temps d’une soirée, le Tout-Paris s’encanaille sur des airs de valse et de polka en compagnie de femmes déguisées en colombines, gitanes, zouaves et autres mousquetaires.

Réparti sur deux salles – d’un côté les idiotes et les épileptiques ; de l’autre les hystériques, les folles et les maniaques –, ce bal est en réalité l’une des dernières expérimentations de Charcot, désireux de faire des malades de la Salpêtrière des femmes comme les autres... »

Avec ce premier roman, Victoria Mas nous entraîne dans les coulisses de l'hôpital de la Salpêtrière et nous fait découvrir la psychiatrie féminine en cette fin du XIXe siècle. Un roman historique troublant, à l'écriture fluide qui dénonce une psychiatrie balbutiante avec des internements arbitraires et des traitements plus que douteux...

Prix Renaudot 2019 des lycéens, cet ouvrage sera adapté au cinéma par Mélanie Laurent. Consulter notre bibliographie des prix littéraires de ces 10 dernières années.

Albin Michel, 2019
R MAS | Pôle Littérature et langues
Voir la disponibilité du document

Rocambole, une application pour les lectures brèves

Rocambole : les séries, cela peut se lire aussi !

Logo de Rocambole

Sérial lecteur, futur lecteur ou lecteur occasionnel, découvrez une application (payante) téléchargeable sur Appstore qui va vous rendre accro à la lecture détente et vous permettre de vous évader tous les jours du quotidien !

Des séries à lire pour tous les goûts : SF, polar, humour, aventure, historique... Choisissez votre programme parmi une cinquantaine de séries. Durée moyenne d'un épisode : 3 à 5 minutes.

Un usage remis au goût du jour, inspiré des feuilletons littéraires qui paraissaient quotidiennement dans les journaux à l'époque de Balzac, Zola, Dumas et autres grands auteurs. Le personnage Rocambole est d'ailleurs né en 1857 et a été publié dans différents journaux jusqu'en 1870 avant d'être édité en volumes.

Vous désirez en savoir plus ? Le site internet ActuaLitté vous en explique le principe, au croisement de la chronolecture et du feuilleton.

Un thriller stupéfiant

Un mélange passionnant du récit historique et du thriller stupéfiant

regression.jpg

Régression
de Fabrice Papillon

L'Homo sapiens serait resté le seul hominidé sur terre, après l'extinction ou l’élimination des autres familles, comme Néanderthal, Denisova et autre Homme de Florès. Après des dizaines de milliers d'années d'évolution, celui-là continue à détruire jusqu'à son milieu naturel. Mais sortis du fond des âges, des êtres terribles refont surface.

Fabrice Papillon réussit ce mélange passionnant du récit historique et du thriller stupéfiant. Il s'appuie sur de solides connaissances acquises auprès d'illustres scientifiques et enrichit son récit de références littéraires et philosophiques.

Belfond, 2019
Pôle Littérature et langues | POL PAPI
Voir la disponibilité du document

 

Un bonbon sur la langue

un bonbon sur la langue.jpgUn bonbon sur la langue
de Muriel Gibert

L'orthographe, c'est compliqué. Surtout en français. Entre ce que l'on écrit et ce que l'on prononce, il y a de fortes chances que ce ne soit pas du tout la même chose.

Alors si comme moi, vous êtes abonnés aux photes d'ortografe, plongez dans ce petit livre de Muriel Gilbert qui vous décomplexera et vous ouvrira les portes de la langue française. En bonus, vous saurez enfin prononcer Montpellier.


Vuibert, 2019
Pôle Littérature et langues | 440 GIBE
Voir la disponibilité du document

 

Haut de page 16

retour haut de page

Partez à la rencontre des orphelins du Radj...

Partez à la rencontre des orphelins du Radj...

La lumière de Hong-Kong et le fog anglais servent de toiles de fond à cette histoire racontée sur trois tomes, chacun épousant le point de vue de chaque protagoniste : le brillantissime avocat Edward Feathers, sa bien-aimée épouse, l'imprévisible Betty, et Terence Veneering, son rival au barreau et dans le coeur de Betty. En d'incessants allers-retours entre passé et présent, ces trois existences hors du commun nous sont racontées par cette grande dame des lettres anglaises trop peu connue en France qu'est Jane Gardam, d'une plume alerte, aiguisée, un brin désuète et teintée d'humour "so british".

cc_maitre_des_apparences.jpg

Le maître des apparences

Filth fut pendant des années un avocat international de renom à Hong Kong. Mais il fut aussi un de ces enfants appelés « Orphelins du Radj » né dans l’empire britannique, en Malaisie, et rapatrié tout jeune en Angleterre pour être éduqué. En déroulant sa vie ainsi que celle de sa femme Betty, Jane Gardam nous raconte la gloire de l’empire, la Seconde Guerre mondiale jusqu’au début du XXIe siècle. Mais elle réussit aussi à éclairer la complexité de son héros que l’on appelle alternativement Eddie, le juge, fevvers, Filth, le maître de l’Inner Temple et sir Edward Feathers.

Ed. JC Lattès, 2015
Pôle Littérature et Langues | R GARD o1
Voir la disponibilité du document

 

cc_choix_de_betty.jpgLe choix de Betty

Le maître des apparences racontait l'histoire de sir Edward (Eddie) Feathers alias le vieux Filth, son enfance coloniale, sa carrière d'avocat international à Hong Kong, son mariage, ses amis et ses rivaux. Le choix de Betty tisse la même histoire mais vue par sa femme Betty. Orpheline dans les camps japonais, jeune fille non conformiste recrutée pour casser les codes à Bletchley Park, Betty a ses propres passions secrètes et ce n'est pas un hasard si Veneering, le rival détesté de Filth au barreau, exerce sur elle une puissante attraction.


Ed. JC Lattès, 2016
Pôle littérature et Langues | R GARD o2
Voir la disponibilité du document

 

cc_eternel_rival.jpgL'éternel rival

Le Maître des apparences et Le Choix de Betty racontaient avec une tendresse caustique et un humour noir la vie d'un grand avocat de Hong Kong, le Vieux Filth, et de sa femme, l'intelligente et incomprise Betty. L'Éternel rival, dernier volume de cette trilogie, s'attache à Terence Veneering, le grand rival de Filth au travail aussi bien qu'en amour même s'ils n'en ont jamais parlé. Veneering, Filth et les autres, ce sont autant d'histoires d'amour, d'amitié, de séduction, les récits d'expériences douces-amères du temps révolu de l'Empire, le constat des déceptions et des consolations de la vieillesse.


Éd. JC Lattès, 2016

Pôle Littérature et Langues | R GARD o3
Voir la disponibilité du document

 

La chaleur

La chaleur de Victor Jestin

La chaleur
de Victor Jestin

« Oscar est mort parce que je l'ai regardé mourir, sans bouger. Il est mort étranglé par les cordes d'une balançoire, comme les enfants dans les faits divers. » C'est avec cette phrase déroutante que s'ouvre le premier roman de Victor Jestin, jeune auteur de 25 ans.

Il nous raconte l'adolescence d'un garçon en marge, qui ne sait pas jouer le jeu des gens de son âge et qui ne parvient pas à s'exprimer, même avec ses proches. Un roman sur l'urgence, le désir et le dégoût.

Victor Jestin nous livre une écriture maîtrisée, un rythme maintenu sur toute la durée du roman aux chapitres courts et efficaces.

Flammarion, 2019
Pôle Littérature et langues | R JEST
Voir la disponibilité du document

 

La poésie comme un cri

Couverture du livre En fin de droits

En fin de droits
de Yvon Le Men

« Quand on a connu la pauvreté pendant longtemps et qu'elle menace de revenir, notre corps s'en souvient. Je ne t'ai pas oubliée, dit-il, tu reviens avec le froid qui tombe trop tôt ; les bonnes nouvelles trop tard. »

C’est ainsi qu’Yvon Le Men, écrivain et poète récompensé par le Goncourt de la poésie, le 7 mai 2019, présente son recueil de poèmes « En fin de droits ». Une lettre administrative, et tout chavire... Sa vie bascule lorsque Pôle Emploi lui annonce qu'il est radié du régime des intermittents du spectacle. Yvon Le Men doit rembourser des années d'indemnités. Les illustrations du dessinateur Pef donnent une dimension tragique et menaçante à ce texte qui sonne comme un cri.

Bruno Doucey, 2014
Pôle Littérature et langues | P LEME
Voir la disponibilité du document

La maison du soleil levant

Couverture du livre

La maison du soleil levant
De James Lee Burke

Ce thriller historique se passe en partie au Mexique et au Texas, fin XIXe-début XXe pour le volet « western », et en France en 1916 dans les tranchées.

Il met en scène un ancien Texas Ranger, Hackberry Holland, alcoolique en mal de rédemption, trois femmes hors du commun, son fils blessé de guerre avec qui il veut se réconcilier et un gangster trafiquant d’armes à qui il a volé une coupe sensée être celle du Christ. Ce dernier détient son fils dans l'objectif de la récupérer.

C’est surtout un roman d’aventure particulièrement noir dont l’histoire, certes peu crédible, est magnifiée par une écriture très élaborée, enrichie de comparaisons improbables et de métaphores peu banales.

Rivages, 2018
Pôle Littérature et langues | POL BURK
Voir la disponibilité du document

Haut de page 15

retour haut de page

La tête dans les étoiles

Avec Aurora, Kim Stanley Robison, auteur de l'incontournable trilogie martienne, nous offre un voyage vertigineux.

Résumé : Notre voyage depuis la Terre a commencé il y a des générations. À présent, nous nous approchons de notre destination. Aurora.
Brillamment conçu et merveilleusement écrit, un roman majeur d’une des voix les plus puissantes de la science-fiction moderne. Aurora raconte l’histoire incroyable de notre premier voyage au-delà du système solaire, pour trouver un nouveau foyer.

Plusieurs générations se sont succédées à bord du vaisseau-arche à destination de Tau Ceti. La volonté de départ était de former une colonie humaine, mais les passagers arrivant bientôt à destination n'ont pas connu la Terre. Ils n'ont en fait connu que leur environnement artificiel. Sauront-ils faire face aux dangers que recèle Aurora, la planète où ils sont censés s'implanter ? Rien de mieux, pour le savoir, que de plonger dans ce livre foisonnant et captivant.

Aurora.jpgLes blogs qui en ont parlé :

epualeorion.jpg
L'épaule d'Orion

revueblog_culturenews.jpgCulture news

postitsff.jpgLe Post it SFFF

revueblog-lecturesmaki_interdependance.JPG
Les Lectures du Maki

Bragelonne, 2019
Pôle Littérature et langues | SF ROBI
Voir la disponibilité du document

Un trait qui sépare

laligne.jpgLa ligne
De Frédéric Maupomé et Stéphane Sénégas

Deux personnages sont dans la cour d'un immeuble. L'un est calme sur un banc. L'autre a très envie de bouger et jouer. C'est alors que la ligne apparaît. Celle qui se dessine entre deux camps pour un rien. Celle qui grossit et devient un mur. Celle qui se tend jusqu'au conflit. C'est la guerre. Tout est permis. Et pourtant, parfois, la ligne s'efface aussi vite qu'elle est apparue.

Cet album sur le vivre ensemble permet d’accompagner une discussion avec le lecteur : « la ligne » peut signifier les disputes, les conflits qui, même anodins, peuvent toujours dégénérer. Cet album illustre notre manière d’appréhender l’autre et sa différence.

À 44 ans, Stéphane Sénégas a déjà bien assis sa notoriété notamment grâce au personnage Anuki dont le huitième album va sortir aux éditions de la Gouttière. Stéphane Sénégas dessine et le Toulousain Frédéric Maupomé, son complice, écrit les histoires et découpe les scénarios.

Stéphane Sénégas ne peut dessiner sans donner du sens à son trait de crayon fin et précis : « Les bisounours, ce n'est pas pour moi. Mes dessins et mes histoires, Anuki ou les autres, donnent à réfléchir aux enfants ou ados. » La mixité, la relation à l'autre, les choses de la vie et les questions du quotidien sont en filigrane dans son travail.
Le livre de Maupomé et Sénégas est un ouvrage de référence pour traiter la question de la frontière et du vivre-ensemble dans les classes de primaires voire du secondaire. Il pose question, propose une fin possible mais laisse la porte ouverte à d’autres. Il interroge sur l’altérité, sur la co-habitation ou sur l’habiter collectif.

Extrait de l'interview, à retrouver sur la mare aux mots :

"La ligne c’est un livre qui parle des frontières mais pas seulement de celles qui sont physiques, mais aussi de celles que nous avons aussi dans nos têtes. Dans ce livre Frédéric montre la naissance d’un conflit et surtout son évolution.
Du moment où la parole se tait, que progressivement le dialogue disparaît, alors la colère nous envahit. Ce texte pourrait très bien s’adapter pour un couple qui se sépare ou encore des pays qui se font la guerre, mais en le traitant avec des enfants nous le rendons universel et de plus nous mettons les enfants en exemple du fait que eux, ils savent s’arrêter, les adultes beaucoup moins.
C’est un livre étonnant à traiter en classe, même avec les CP, je fais une lecture à haute voix mais sans montrer les images, puis nous en discutons, puis je refais une lecture en montrant de quelle manière et pourquoi je l’ai illustré ainsi, passionnant."

Éd. Frimouss, 2018
Pôle Enfance | A MAUP
Voir la disponibilité du document

Le souffle de la jeunesse

couverture du livre Court vétueCourt Vêtue
De Marie Gauthier

Sur une trame toute simple, un jeune apprenti tombe peu à peu amoureux de la fille de son patron, de trois ans son aînée, Marie Gauthier fait un livre sensible et attachant.

Les personnages sont bien campés, l'insaisissable jeune femme virevolte à chaque page tandis que le garçon tombe de plus en plus sous son charme. Le style est clair et simple, le lecteur ne restera pas indifférent à la délicatesse du récit.

Pour ce court roman, Marie Gauthier a obtenu le prix Goncourt du premier roman.

Gallimard, 2018
Pôle Littérature et langues | R GAUT
Voir la disponibilité du document

Un roman drôle et incisif

derange que je suis.jpgDérangé que je suis
De Ali Zamir

Dérangé que je suis, ce sont les mésaventures tragi-comiques d'un docker sur le port de Mutsamudu aux Comores qui tente de gagner sa vie en portant des bagages et des colis sur un chariot rafistolé.

Dérangé va nous conter avec philosophie et non sans humour les déboires qui vont le conduire à une fin tragique.

Il s'agit d'un roman drôle et incisif qui dépeint l'histoire de la misère et son exploitation avec justesse, gaîté, crudité et invention. C'est aussi l'éloge de la probité, quelles qu'en soient les conséquences, et un cri de rage contre l'injustice

Le Tripode, 2019
Pôle Littérature et langues | R ZAMI
Voir la disponibilité du document

Haut de page 14

retour haut de page

Un roman à écouter !

Couverture du livre audio Les enfants de l'aube

Les enfants de l'aube
Un livre de Patrick Poivre d'Arvor
Lu par l'auteur

RÉSUMÉ :

Le premier roman de Patrick Poivre d'Arvor est un roman d'amour. D'amour fou entre deux adolescents. A l'écart de la comédie des adultes qu'ils récusent. Ils se jettent dans la plus belle et la plus émouvante des aventures... comme des oiseaux contre une vitre dans les couleurs de l'aube. Cette tendre et tragique histoire d'amour, chacun de nous l'a vécue - ou rêvée.

Ecoutez un extrait :

Retrouvez les nouveaux livres lus, à emprunter à la médiathèque.

Un roman à écouter !

Couverture du livre Le détroit du loup

Le détroit du Loup
Un roman de Olivier Truc
Lu par Jacques Frantz

Résumé :

Le printemps dans le Grand Nord, une lumière qui obsède, une ombre qui ne vous lâche plus. À Hammerfest, petite ville de l’extrême nord de la Laponie, au bord de la mer de Barents, le futur Dubai de l’Arctique, tout serait parfait s’il n’y avait pas quelques éleveurs de rennes et la transhumance… Là, autour du détroit du Loup, des drames se nouent. Alors que des rennes traversent le détroit à la nage, un incident coûte la vie à un jeune éleveur. Peu après, le maire de Hammerfest est retrouvé mort près d’un rocher sacré. Et les morts étranges se succèdent.

En ville les héros sont les plongeurs de l’industrie pétrolière, trompe-la-mort et flambeurs, en particulier le jeune Nils Sormi, d’origine sami.

Klemet et Nina mènent l’enquête pour la police des rennes. Mais pour Nina une autre quête se joue, plus intime, plus dramatique. Elle l’entraîne à la recherche de ce père disparu dans son enfance. Une histoire sombre va émerger, dévoilant les contours d’une vengeance tissée au nom d’un code d’honneur implacable.

Après Le Dernier Lapon qui mettait pour la première fois en scène la police des rennes, Le Détroit du Loup, deuxième roman d’Olivier Truc, confirme ses talents de raconteur d’histoires et sa capacité à nous emmener sur des terrains insoupçonnés.

Ecoutez un extrait :

Retrouvez les nouveaux livres lus, à emprunter à la médiathèque.

Une auteure à suivre

Auteure encore trop méconnue en France, Jo Walton dévoile livre après livre une œuvre riche et sensible, à découvrir absolument.

Depuis Morwenna, roman d'apprentissage émouvant aussi bien qu'une déclaration d'amour aux livres, Jo Walton surprend par la richesse de ses thèmes et l'orignalité avec laquelle elle les aborde, tout en finesse et en sensibilité. Pierre-de-Vie, son dernier ouvrage paru, ne déroge pas à la règle. La lecture du résumé révèle à lui seul toute la richesse de l'imaginaire de l'auteure et s'il vous pousse à pénétrer dans les Marches, nul doute que vous vivrez une expérience incroyable et forte. Vous y côtoierez toute une galerie de personnages auxquels vous vous attacherez, quel que soit le temps que vous passerez avec eux...

"Applekirk est un village rural situé dans les Marches, la région centrale d'un monde où le temps ne s'écoule pas à la même vitesse selon que l'on se trouve à l'est - où la magie est très puissante et où vivent les dieux - ou à l'ouest - où la magie est totalement absente. C'est la fin de l'été, et la vie s'écoule paisiblement pour les villageois. Mais le manoir va être mis sens dessus dessous par le retour de Hanethe, qui fut autrefois la maîtresse des lieux. Partie en Orient, elle y est restée quelques dizaines d'années. Mais, plus à l'ouest, à Applekirk, plusieurs générations se sont succédées. Ayant provoqué la colère d'Agdisdis, la déesse du mariage, Hanethe la fuit. Mais Agdisdis est bien décidée à se venger. Subtil roman de fantasy - prix Mythopoeic en 2010 -, Pierre-de-vie dresse le portrait de femmes simples et merveilleuses, d'une famille sans histoires mais singulière, confrontées à des changements qui les dépassent, dans un monde hors du commun." Voir la disponibilité du document.

pierre-de-vie.jpgLes blogs qui en ont parlé :

revuedeblog_bibliocosme.jpg
Le Bibliocosme

revueblog_culturenews.jpgCulture news

revuebloggeekosophe.jpgLa Geekosophe

revueblog_dragongalactique.jpg
Le Dragon galactique

La douleur de Manfred

couverture la douleur de Mandred de Robert McLiam Wilson

La douleur de Manfred
de William Mc Liam Wilson

La douleur de Manfred n'est pas un bon livre, c'est un grand livre. Le narrateur accueille en lui une douleur physique qu'il ne veut pas soigner. Il va la taire à son médecin et la laisser s'installer et progresser dans son corps. Il nous donne une description d'une extrême précision de cette douleur physique et des souffrances morales qui l'accompagnent. Souvenirs de guerre, entremêlés avec les rapports complexes qu'il entretient avec sa femme - de laquelle il est séparé depuis vingt ans sans avoir divorcé. Roman d'une fin de partie où le tragique côtoie souvent l'humour le plus féroce. A noter que le roman est remarquablement traduit.

Éd.C.Bourgois, 2003
Pôle Littérature et Langues | R WILS
Voir la disponibilité du document

Une vie en morceaux

mariaschneider.jpeg

Tu t'appelais Maria Schneider
de Vanessa Schneider

Dans ce récit biographique, Vanessa Schneider rend hommage à sa cousine, l'actrice du film qui a fait scandale, Le Dernier tango à Paris sorti en 1972. Maria Schneider avait 19 ans lors du tournage qui a bouleversé sa vie. Comment survivre à la médiatisation d'un film aussi controversé ? Dans le sillage de l'affaire Weinstein qui a éclaté en octobre 2017, la parole des actrices se libère, suivie du mouvement #MeToo dénonçant les violences faites aux femmes. Le destin de Maria Schneider trouve un triste écho dans le contexte actuel.

Éd.Grasset, 2018
Pôle Littérature et Langues | R SCHN
Voir la disponibilité du document

Haut de page 13

retour haut de page

navigation 2

Page 1 - Page 2 - Page 3 - Page 4

Retour haut de page

retour haut de page

sous-menu

Pour les tout-petits

Professionnels de la petite enfance, parents et grand-parents, consultez notre page sur les animations petite enfance et partagez un moment privilégié avec des tout-petits !

Les bibliothécaires de la MAM vous proposent des sélections thématiques de livres, comptines et jeux de doigts. Tous ont été testés et approuvés par les enfants lors de nos ateliers "bébé lecteurs" !

N'hésitez pas à vous en inspirer pour vos séances de lectures, pour choisir vos livres ou vous remettre en mémoire un petit air...

Actualités

 

Actualités Monde Livre